Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : La correction continue après l'Empire State

Marché : La correction continue après l'Empire State

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens poursuivent majoritairement leur correction cet après-midi, la déception suscitée par l'indice américain 'Empire State' étant venue s'ajouter à celle de l'indice allemand ZEW de la matinée.

Madrid perd 1%, loin devant Lisbonne (-0,4%), Paris, Francfort, Zurich et Bruxelles (-0,2%), tandis qu'Amsterdam et Milan se stabilisent et que Londres avance de 0,5%. A New York, le Dow Jones recule de 0,1%, mais le Nasdaq gagne 0,4%.

La croissance de l'activité manufacturière dans la région de New York ralentit bien plus qu'attendu, au vu de l'indice 'Empire State' qui chute de +12,5 en janvier à +4,5 ce mois-ci, alors que les économistes envisageaient l'indice autour de +10.

De plus, les analystes et des investisseurs allemands se montrent moins optimistes que prévu, d'après l'indice ZEW qui rétrocède six points à 55,7 en février, là où le consensus attendait une certaine stabilité.

'Il semble que le sentiment des investisseurs ait atteint un plateau après sa hausse à 62 en décembre 2013, son plus haut niveau depuis près de huit ans', juge toutefois Natixis, pour qui cette baisse 'ne doit pas être exagérée'.

Toujours sur le plan statistique, le taux d'inflation a ralenti à un rythme annuel de 1,9% au Royaume Uni en janvier, contre 2% en décembre 2013, passant ainsi sous la cible de la Banque d'Angleterre pour la première fois depuis novembre 2009.

Côté valeurs, BHP Billiton prend 1,7% à 1945 pence à Londres, soutenu par la publication, par le géant minier australo-britannique, d'un bénéfice net sous-jacent un peu supérieur au consensus sur son premier semestre comptable.

InterContinental recule par contre de 3,3% à 1980 pence, dans le sillage d'une baisse de près d'un tiers du bénéfice net part du groupe de l'opérateur hôtelier sur son exercice 2013, malgré une progression du revenu par chambre.

Delhaize s'adjuge 3,5% à 49,6 euros à Bruxelles, aidé par Morgan Stanley qui passe de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer' et relève l'objectif de cours de 43 à 55 euros, jugeant le distributeur alimentaire 'trop peu cher pour être ignoré'.

L'action Fiat perd 1,3% à 7,4 euros à Milan : le constructeur automobile italien n'a vendu que 58.619 véhicules neufs le mois dernier en Europe, soit une baisse de 2,1%, et a donc largement sous-performé le marché.

En recul de 3,7% à 20,2 euros, Alstom fait figure de lanterne rouge à Paris, alors que Matignon aurait chargé un cabinet de consultants de la réalisation d'une étude sur la situation du groupe industriel, selon Les Echos.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI