Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La BCE vise les banques pour garder la pression sur la Grèce

Marché : La BCE vise les banques pour garder la pression sur la Grèce

Marché : La BCE lève le plafond de l'aide d'urgence aux banques grecquesMarché : La BCE lève le plafond de l'aide d'urgence aux banques grecques

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a relevé modestement le montant des fonds d'urgence accessible aux banques grecques mercredi, accroissant la pression sur la Grèce afin qu'elle parvienne à un accord avec ses partenaires européens avant que ses établissements de crédit se trouvent à court de liquidités.

Le Conseil des gouverneurs de la BCE, réuni à Francfort, a relevé le plafond du dispositif de fournitures de liquidités d'urgence (ELA) aux banques grecques à 68,3 milliards d'euros, a-t-on appris de source proche des discussions à la BCE.

La BCE avait déjà autorisé la semaine dernière la banque centrale grecque à fournir jusqu'à 65 milliards de liquidités aux établissements de crédit du pays dans le cadre de l'ELA.

Les banques grecques ont assisté à une accélération des retraits de leurs clients ces derniers jours à la suite de l'échec des négociations du nouveau gouvernement issu de la gauche radicale avec les créanciers du pays concernant l'avenir de son plan d'aide internationale, qui prend fin 28 février.

La BCE a cessé le 5 février d'accepter les obligations grecques comme garantie, reportant la charge du financement sur l'ELA via la banque centrale grecque. Si les fonds de l'ELA s'épuisent, les banques grecques seraient confrontées à une crise de liquidités qui pourrait déboucher sur la mise place d'un contrôle des flux de capitaux limitant les retraits autorisés.

"En supposant que la tendance actuelle des retraits persiste, cela suffit à nous porter une semaine de plus", a déclaré un banquier après l'annonce du relèvement de l'ELA.

Selon la source proche des discussions à la BCE, la banque centrale grecque avait demandé un relèvement de 10 milliards d'euros, mais d'autres sources ont évoqué cinq milliards.

Les règles de l'ELA stipulent que le dispositif est pour le court terme et ne doit être accordé qu'à des banques solvables. Mais la solvabilité des banques grecques est étroitement liée à celle de l'Etat grec, qui a besoin du financement dans le cadre du programme d'aide accordé par l'UE, la BCE et le FMI.

La Grèce va demander jeudi à ses partenaires de la zone euro une prolongation pour une durée de six mois d'un "accord de prêt", bien que l'Allemagne assure qu'aucune solution de ce type ne soit envisagée et qu'elle exige toujours le respect par Athènes des termes du programme d'aide existant.

L'initiative grecque, confirmée par un porte-parole du gouvernement, reflète la volonté du nouveau Premier ministre Alexis Tsipras d'opérer une distinction entre l'aide financière et les conditions qui lui ont été associées jusqu'à présent.

Les négociations entre les ministres des Finances ont échoué lundi mais il semble de plus en plus probable que la demande de prêt d'Athènes donnera lieu à une réunion d'urgence de l'Eurogroupe vendredi ou ce week-end en quête d'un accord.

Un banquier grec a fait savoir à Reuters que 500 millions d'euros environ avaient été retirés des comptes bancaires grecs jeudi et vendredi de la semaine dernière. Il y a eu un répit lundi mais les retraits ont repris mardi, a-t-il ajouté.

"La situation des banques devient de plus en plus difficile de jour en jour", a souligné un responsable européen. "Au bout du compte, pour préserver le système bancaire, des contrôles de capitaux devront probablement être imposés."

(Paul Carrel, Juliette Rouillon pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...