Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : 'la BCE continuera à agir' (SwissLife Banque Privée)

Marché : 'la BCE continuera à agir' (SwissLife Banque Privée)

tradingsat

(CercleFinance.com) - Xavier Lespinas et Laurent Geronimi, respectivement directeur de la gestion actions et directeur de la gestion taux chez SwissLife Banque Privée, ont réuni la presse ce mardi, pour livrer leurs vues macroéconomiques et leur analyse des marchés.

A deux jours de l'annonce de la décision de la BCE, Laurent Geronimi estime que l'institution va continuer à agir, notamment en endossant le rôle de superviseur unique de l'Union Bancaire Européenne.

Par ailleurs, 'une baisse du taux de refi de 0,25% est envisageable dès ce mois-ci ou le mois prochain', a indiqué le professionnel, évoquant la faiblesse de l'inflation et les risques de déflation.

Il n'exclut pas non plus le lancement d'un troisième LTRO à la fin du premier semestre 2014, pour assurer toute la liquidité nécessaire au secteur bancaire, en particulier italien et espagnol.

Concernant la politique de la Fed, elle devrait rester très accommodante. Ainsi, les votes du budget et du plafond de la dette pourraient reporter la réduction du QE3 ('tapering') à avril.

En outre, les membres de la Fed, partiellement renouvelés, de même que son Président, jugent l'amélioration du marché du travail trop lente (le taux de chômage diminue mais le taux d'emploi n'augmente pas) et ont des doutes sur la capacité du marché immobilier à résister à une remontée des taux longs. 'Le secteur ne peut, de toutes façons, porter à lui seul l'économie américaine', a précisé Xavier Lespinas.

Selon le spécialiste, les marchés de flux devraient continuer à être favorables aux actions, bien que l'anticipation soit trop élevée actuellement en matière de résultats.

'Les investisseurs achètent davantage les politiques des banques centrales que la micro économie', considère-t-il, pointant du doigt des publications de résultats assez contrastées en Europe, moins aux Etats-Unis, pour cause notamment de problématiques de changes.

Xavier Lespinas anticipe que les tendances haussières sur les taux continueront à inciter les investisseurs à rechercher des actifs risqués. 'En termes de flux géographiques, les valeurs européennes (surtout les pays latins) bénéficieront encore d'un certain rattrapage, pour peu que l'euro ne s'apprécie pas trop.'

Il affiche sa préférence pour les actions de la zone euro, plus particulièrement pour les équipementiers aéronautiques et automobiles, ou encore les valeurs du luxe.

D'après le directeur de la gestion actions, 'il est sans doute trop tôt pour revenir sur les émergents mais leurs exportations seront aidées par les changes'.

Il prédit le redémarrage des zones émergentes, impulsé par la Chine, en 2014, rappelant que des élections sont prévues l'an prochain dans plusieurs pays (Inde, Brésil, Afrique du Sud, Turquie).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...