Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : La Banque du Japon maintient sa politique ultra-accommodante

Marché : La Banque du Japon maintient sa politique ultra-accommodante

Marché : La Banque du Japon maintient sa politique ultra-accommodanteMarché : La Banque du Japon maintient sa politique ultra-accommodante

TOKYO (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a annoncé jeudi avoir laissé inchangée sa politique monétaire ultra-accommodante, tout en réaffirmant que l'activité économique du pays se reprenait à un rythme modéré.

Comme prévu, la banque centrale japonaise n'a pas modifié l'arsenal mis en place en avril qui a pour objectif, via notamment des rachats d'actifs massifs, de porter le taux d'inflation à 2% d'ici deux ans.

Sortir la troisième puissance économique mondiale du phénomène de déflation est l'objectif premier du Premier ministre Shinzo Abe, qui a multiplié les mesures de relance depuis son arrivée au pouvoir il y a un moins d'un an.

"L'économie japonaise se reprend à un rythme modéré. Les exportations ont augmenté", souligne la BoJ dans un communiqué résumant sa décision.

Après un bond de 0,9% au deuxième trimestre, la hausse du produit intérieur brut (PIB) japonais était revenue à 0,5% sur la période juillet-septembre, en raison notamment d'une hausse très modérée des dépenses de consommation et d'une contribution négative du poste des exportations, pourtant traditionnellement l'un des points forts du pays.

Ceci étant dit, les économistes pensent que la croissance va s'accélérer au cours des trois derniers mois de l'année 2013, ne serait-ce que parce que les ménages vont multiplier les achats avant une hausse de la TVA programmée pour avril 2014.

Et le mois d'octobre a été marqué par la plus forte hausse des exportations du Japon en trois ans, ce qui suggère que la reprise de l'économie mondiale est susceptible de contribuer à la consolidation de la croissance du pays.

Ces derniers mois, la croissance des exportations avait plutôt été en deçà des attentes, surtout au vu d'une dépréciation de 14% du yen par rapport au dollar depuis le début de l'année.

Certains membres de la BoJ redoutent qu'une détérioration de la conjoncture en Asie n'annule les effets d'une amélioration de la situation en Europe.

Leika Kihara, Benoît Van Overstraeten pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...