Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'Italie bientôt libéré d'une procédure pour déficits excessifs

Marché : L'Italie bientôt libéré d'une procédure pour déficits excessifs

Marché : L'Italie bientôt libéré d'une procédure pour déficits excessifsMarché : L'Italie bientôt libéré d'une procédure pour déficits excessifs

MILAN (Reuters) - La Commission européenne mettra un terme mercredi à une procédure pour déficits excessifs engagée en 2009 contre l'Italie, quand le pays avait dépassé la limite de 3% du produit intérieur brut (PIB) imposée par Bruxelles au déficit public, rapporte lundi la presse italienne.

Cette décision est très attendue en Italie, qui subit une sévère cure d'austérité, engagée par le précédent gouvernement dirigé par Mario Monti.

La fin de la procédure pour déficits excessifs entraînera à la fois une surveillance moins stricte des dépenses publiques par Bruxelles et la libération de ressources pouvant aller jusqu'à 12 milliards d'euros, déclare le ministre des Affaires régionales Graziano Delrio, cité dans La Stampa.

"La seule fin de la procédure nous permet d'augmenter les dépenses publiques de sept à 10 milliards d'euros, voire 12 milliards dans le cas de figure le plus optimiste", déclare-t-il, ajoutant que cette somme pourrait être utilisée pour lutter contre le chômage des jeunes ou pour faire baisser la fiscalité immobilière.

Dans un entretien publié par La Repubblica, Pier Carlo Padoan, économiste en chef au sein de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), anticipe de son côté une baisse significative du rendement des obligations italiennes lorsque l'Union européenne annoncera la fin de la procédure.

Selon le projet de document européen, la Commission fera également quelques recommandations en matière de politique économique.

Bruxelles demandera à l'Italie de poursuivre sur la voie de la "consolidation budgétaire à un rythme à la fois approprié et compatible avec la croissance", tout en exhortant le pays à conserver un surplus primaire.

En début de matinée, le rendement des emprunts à 10 ans du Trésor italien était en légère baisse, à 4,120%, soit près de deux fois moins que le niveau atteint au plus fort de la crise de la dette de la zone euro.

Lisa Jucca, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Joanny

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...