Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'heure est aux prises de bénéfices

Marché : L'heure est aux prises de bénéfices

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un début de semaine sur les chapeaux de roues, l'heure est clairement aux prises de bénéfices sur les places européennes, un mouvement nourri par une note du FMI qui abaisse ses perspectives économiques sur la Chine.

Zurich dévisse de 1,4%, Londres de 1,3%, Paris et Francfort de 1,1%, tandis que Bruxelles perd 0,8%, Amsterdam 0,4%, Milan, Madrid et Lisbonne 0,4%. Mardi, Wall Street a pourtant terminé sur un gain de 0,7%.

A l'issue d'un déplacement en Chine, le premier directeur général adjoint du FMI, David Lipton, a révisé en baisse sa prévision de croissance pour le pays en 2013, à 7,75% contre 8% selon les projections économiques parues en avril.

'En dépit de perspectives de court terme relativement favorables, l'économie chinoise doit faire face à d'importants défis', indique le FMI qui s'inquiète notamment des canaux empruntés par la distribution du crédit.

'La croissance (de la Chine) est devenue excessivement dépendante de l'investissement', indique-t-il encore, 'tout spécialement dans le secteur immobilier, ainsi que ceux réalisés par les collectivités locales dont la situation financière en a été affectée'.

Par ailleurs, le nombre de chômeurs en Allemagne (hors variations saisonnières) a augmenté de 21.000 au mois de mai, alors que le consensus ne tablait que sur une hausse de 5.000. Le taux de chômage correspondant est resté stable à 6,9%.

'Au jour d'aujourd'hui, le marché n'est certainement pas prêt pour une réduction du programme de rachats d'actifs de la Fed', juge-t-on chez IG. 'Il sera bien obligé d'accepter les décisions de la Fed un jour, mais cela ne devrait pas se profiler avant des mois'.

Côté valeurs, Delhaize progresse de 0,6% à 50,2 euros à Bruxelles, porté par un accord avec Bi-Lo Holdings en vue de céder les activités de Sweetbay, Harveys, et Reid's (soit 165 magasins en tout) pour 265 millions de dollars.

ING Group ne cède que 0,1% à 7,2 euros à Amsterdam, les souscripteurs à l'introduction en Bourse de sa filiale américaine ING US ayant exercé intégralement leur option pour acheter des actions supplémentaires.

Peugeot (-2,9% à 7,1 euros) accuse l'une des plus fortes baisses du marché parisien : selon La Tribune, qui cite une source proche du dossier, le constructeur automobile envisagerait une augmentation de capital.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI