Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'heure est à la correction

Marché : L'heure est à la correction

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'heure est à la correction sur les marchés européens, notamment à Londres où un excellent indice PMI des services pour le mois d'octobre laisse craindre un durcissement de politique monétaire au Royaume Uni.

Londres et Madrid abandonnent 0,6%, Paris 0,5%, Francfort et Milan 0,4%, Bruxelles, Amsterdam et Zurich cèdent 0,3%, alors que Lisbonne prend 0,4%. Pour mémoire, Wall Street a progressé de 0,1% la veille.

Les investisseurs prendront connaissance, au début de l'après-midi, de l'indice ISM des services aux Etats-Unis pour le mois d'octobre, qui pourrait ressortir en baisse limitée par rapport aux 54,4 de septembre.

En attendant, l'expansion du secteur britannique des services a accéléré le mois dernier, d'après l'indice PMI Markit qui s'est accru à 62,5, soit son niveau le plus élevé depuis mai 1997, contre 60,3 en septembre.

'La Banque d'Angleterre pourrait avancer sa prévision d'un taux de chômage inférieur à 7%, le seuil requis pour qu'elle envisage une remontée de ses taux directeurs', prévient Chris Williamson, chief economist à Markit.

Des risques de resserrement monétaire apparaissent aussi en Chine. 'Le Premier ministre a déclaré avoir mis en garde les autorités contre les risques d'un assouplissement exagéré, en expliquant vouloir stabiliser la croissance', rapporte-t-on chez Saxo Banque.

Beiersdorf grimpe de 5% à 73,2 euros et caracole en tête du DAX à Francfort, salué pour un relèvement de ses objectifs annuels, sur la base de performances solides affichées par le groupe de cosmétiques sur les neuf premiers mois de l'année.

En revanche, BMW dévisse de 4,2% à 80 euros, le constructeur automobile ayant prévenu que 'les conditions économiques sur beaucoup de marchés devraient rester volatiles et difficiles dans les mois qui viennent', à l'occasion de ses trimestriels.

Marks & Spencer s'adjuge 3% à 501 pence à Londres, à la suite de ses résultats du premier semestre comptable, marqués par des ventes dynamiques dans l'alimentaire et un maintien des objectifs de la chaine de magasins pour l'ensemble de l'année.

Novartis figure dans le haut à Zurich avec un gain de 0,4% à 70,4 francs suisses, alors que le groupe de santé envisagerait de céder ses divisions santé animale, médicaments OTC (en vente sans ordonnance) et vaccins, selon des sources de presse.

A Paris Vivendi grappille 0,1% à 18,7 euros, après la cession par le conglomérat de sa participation majoritaire de 53% dans Maroc Telecom, au prix de 4,2 milliards d'euros. Cette transaction avec Etisalat devrait être finalisée d'ici début 2014.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI