Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : L'Europe boursière résiste à la baisse de Wall Street, grâce à la Chine

mardi 28 juin 2022 à 18h42
Marché : L'Europe boursière résiste à la baisse de Wall Street, grâce à la Chine

par Juliette Portala

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé dans le vert mardi grâce à l'assouplissement des restrictions sanitaires en Chine mais leur progression a été entamée dans la deuxième partie de la séance par la baisse de Wall Street et un indicateur américain décevant.

À Paris, le CAC 40 a grimpé de 0,64% à 6.086,02 points. Le Footsie britannique a pris 0,9% et le Dax allemand a gagné 0,35%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,29% et le FTSEurofirst 300 de 0,25%. Le Stoxx 600 a gagné 0,27%, contre 0,99% au plus haut du jour.

Après un début de séance positif, Wall Street s'est retournée à la baisse à la suite de la dégradation plus importante que prévu de la confiance du consommateur américain, l'indice du Conference Board ayant reculé à 98,7 en juin, son plus bas niveau depuis février 2021, en raison du niveau élevé de l'inflation et des inquiétudes sur la croissance économique.

À la clôture des Bourses européennes, l'indice Dow Jones perdait 0,27%, le Standard & Poor's 500 0,62% et le Nasdaq Composite 1,3%.

Par ricochet, les marchés actions européens ont réduit leurs gains mais les informations encourageantes sur l'évolution de l'épidémie de COVID-19 en Chine l'ont tout de même emporté.

La Chine va réduire de moitié la durée de la quarantaine imposée aux voyageurs arrivant de l'étranger et les métropoles de Pékin et de Shanghaï n'ont enregistré lundi aucun cas local de transmission du SARS-CoV-2, deux informations qui redonnent quelque peu espoir aux investisseurs sur les perspectives économiques.

VALEURS

Les secteurs européens des matières premières et de l'énergie ont fini en hausse de 1,17% et de 2% respectivement, grâce aux espoirs d'une reprise de la demande en Chine et à l'augmentation des cours du brut.

Le regain d'optimisme sur la Chine a profité aussi aux valeurs du luxe et de l'aéronautique: LVMH et Kering ont pris respectivement 1,53% et 1,40%, Safran a fini en tête du CAC 40 avec un gain de 3,88%.

Aramis Group, qui a annoncé le rachat du spécialiste autrichien de la vente de véhicules d'occasion Onlinecars, s'est adjugé 2,29% à la clôture européenne.

Lanterne rouge de l'indice AEX d'Amsterdam, AkzoNobel a cédé 2,02% après la nomination d'un nouveau directeur général, un timing qui, selon Jefferies, pourrait compromettre la réalisation de l'objectif de rentabilité du groupe et par conséquent accroître le risque d'un nouveau changement de direction.

CHANGES

L'indice dollar, qui mesure les variations du billet vert contre un panier de devises internationales, gagne 0,47% et l'euro recule de 0,46% à 1,0534 avec l'absence d'éclairage nouveau de la part de la Banque centrale européenne sur les perspectives de l'institution.

Christine Lagarde, sa présidente, a déclaré que le futur programme d'achats d'obligations de l'institution permettrait de réduire les coûts d'emprunt des Etats les plus vulnérables dans la zone euro mais qu'il maintiendrait la pression sur les gouvernements pour qu'ils assainissent les finances publiques.

"La BCE est dans une situation difficile car elle devrait connaître un ralentissement (de l'économie de la zone euro-NDLR) plus important que beaucoup d'autres banques centrales", a commenté Mazen Issa, stratège senior chez TD Securities à New York. "Il y a une limite inhérente à ce qu'elle va pouvoir faire."

TAUX

Les rendements de référence de la zone euro ont nettement augmenté alors que les investisseurs du marché obligataire restent focalisés par les risques d'inflation. Le dix ans allemand a pris près de dix points de base en fin de séance autour de 1,635% et son équivalent français a fini à 2,18%.

Aux Etats-Unis, les rendements des Treasuries sont aussi en hausse: le dix ans gagne deux points de base à 3,1923%.

PETROLE

Les cours pétroliers continuent de monter en raison des doutes sur la capacité de l'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis à augmenter fortement leur production et alors que les dirigeants du G7 envisagent en parallèle un possible plafonnement des prix des importations de pétrole et de gaz russes.

Le Brent gagne 1,66% à 117 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 1,02% à110,69 dollars.

LES INDICATEURS DU JOUR

Parmi les autres indicateurs du jour, l'indice de confiance des ménages en France a également diminué plus que prévu en juin, pour toucher un creux depuis près de neuf ans, à 82 points.

À SUIVRE MERCREDI

Le président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell, participera à un débat dans le cadre du Forum annuel des banques centrales organisé par la BCE à Sintra, au Portugal.

(Reportage Juliette Portala, édité par Laetitia Volga et Bertrand Boucey)

Copyright © 2022 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +31.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat