Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro tient la barre des 1,13 dollar

Marché : L'euro tient la barre des 1,13 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - Si elle perd toujours 6 % depuis le début de l'année et plus de 16% sur un face à sa contrepartie américaine, la monnaie unique européenne semble désormais marquer une pause aux environs de 1,13 dollar. A cette heure, l'euro progresse de 0,14% contre le dollar à 1,1350, tout en restant quasi-stable contre les autres grandes devises.

La valeur relative de l'euro a pu être soutenue, hier, par une déception du côté des dépenses de consommation en décembre aux Etats-Unis (- 0,3%), après leur hausse de 0,5% en novembre. ' En volume, la consommation des ménages a reculé de 0,1%, malgré la progression de 0,5% du pouvoir d'achat de leur revenu disponible', ajoutent les analystes d'Aurel BGC.

En outre, alors que les derniers indices PMI de la zone euro semblent signaler une amélioration conjoncturelle, les risques associés au nouveau gouvernement de coalition en place à Athènes semblent s'apaiser. 'Après tout le tapage négatif autour de la Grèce et l'arrivée au pouvoir de Syriza, il semble qu'un retour au calme soit en train de s'opérer', se félicite-t-on d'ailleurs chez IG.

'Le ministre des finances grec s'est dit, dans le FT, prêt à négocier un échange de la dette grecque contre de nouvelles obligations indexées sur la croissance et (...) rejette l'idée d'un défaut', rapporte encore Aurel BGC.

'L'offensive de charme menée par le ministre des finances Varoufakis semble payante sur les marchés financiers', juge aussi la banque privée Berenberg. Mais attention, nuancent ses spécialistes : il ne s'agit que d'un début. Car selon les spécialistes, le problème de la Grèce est davantage la compétitivité, qui pourrait être pénalisée si les réformes du précédent gouvernement étaient remises en cause, que la dette. Sans oublier l'avenir même de la coalition dont fait partie Syriza, et la réaction de la 'troïka'.

Quoi qu'il en soit, Société Générale estime que l'amélioration relative de la situation à Athènes rend, potentiellement, la monnaie unique européenne plus sensible aux anticipations du marché quant aux futures actions de la Fed américaine. “La hausse du dollar semble freinée par les doutes des cambistes au sujet d'une hausse des taux de la Fed”, précisait d'ailleurs Bordier & Cie en début de semaine.

'Puisque les autres banques centrales (dernièrement, celle d'Australie, ndlr) détendent toujours leurs politiques monétaires, le marché se demande ce que cela implique pour la Réserve fédérale américaine', résume SG.

De ce fait, l'euro devrait trouver cette semaine du soutien contre le dollar, du moins jusqu'à la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain attendu vendredi, estime SG. Pour l'heure, le consensus table sur 234.000 créations de postes en janvier 2015, après 252.000 en décembre 2014 et 353.000 en novembre.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...