Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro teste toujours les 1,33 dollar, sans succès

Marché : L'euro teste toujours les 1,33 dollar, sans succès

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne semble mettre un terme, jeudi midi, au cycle de séances haussières enregistrées contre le billet vert après la déception causée par les créations d'emplois américaines, vendredi dernier. Un certain regain des craintes syriennes et une déception statistique européenne peut l'expliquer. A cette heure, l'euro recule donc de 0,14% à 1,3292 dollar. Il a cependant marqué dans la nuit un point haut à 1,3325.

Ces derniers jours, l'euro était porté contre le dollar par les créations d'emploi américaines d'août, un indicateur macroéconomique majeur publié vendredi dernier : à 169.000, elles ont déçu des attentes moyennes situées vers 180.000, sinon plus haut. En outre, les chiffres des mois précédents ont été révisés en nette baisse.

De tels chiffres ont troublé les opérateurs, alors que globalement la croissance accélère outre-Atlantique. Ils sèment un peu plus le doute sur la décision qu'annoncera la Fed à l”issue de la prochaine réunion de son comité de politique monétaire, mercredi prochain. Va-t-elle réduire le montant des rachats d'actifs obligataires destinés à soutenir la croissance ? Probablement, selon l'opinion dominante. Dans quelles proportions ? Nombre d'intervenants parient sur une réduction réduite de l'enveloppe mensuelle, actuellement de 85 milliards de dollars, à 70 milliards environ. Mais le consensus est large et cette publication n'a pas contribué à son resserrement.

Ces derniers jours, la devise européenne s'est montrée d'autant plus résiliente contre le dollar américain que la perception du risque d'une intervention militaire occidentale en Syrie reculait. Un peu comme le yen et le franc suisse, le dollar est considéré comme une devise refuge, ce qui tend à lui profiter en cas de tensions géopolitiques, et à le desservir en cas de détente.

Or le dossier syrien semble redevenu un peu plus inquiétant depuis hier soir. En effet, le New York Times vient de publier une tribune du président russe Vladimir Poutine, dans laquelle 'ce dernier met en garde l'administration Obama et les Etats-Unis contre une intervention occidentale en Syrie', rapporte Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

'Ce type de déclarations est typiquement susceptible de raviver les craintes des opérateurs boursiers', prévient le spécialiste, pour qui 'c'est un véritable bras de fer que poursuit Moscou avec Washington via ce nouveau volet du dossier syrien'.

En outre, un chiffre peu engageant a été publié sur le Vieux Continent ce matin : la production industrielle a diminué de 1,5% dans la zone euro et de 1% dans l'UE en juillet 2013 par rapport à juin 2013, selon les estimations d'Eurostat.

En attendant de nouveaux développements concernant la Syrie et la décision de la Réserve fédérale américaine, la tendance promet d'être calme pour l'euro/dollar.

Cet après-midi, les cambistes guetteront depuis les Etats-Unis les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et les prix à l'importation pour août, pour lesquels le consensus table respectivement sur une hausse à 330.000 et une progression de 0,5%.

Notons qu'après les hausses récentes, l'euro consolide de 0,7% contre le yen à 132,1 yens l'euro. Les tendances sont de nouveau plus mesurées contre le sterling (- 0,11% à 0,8406) et le franc suisse (- 0,15% à 1,2371)


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...