Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro sur les 1,33 dollar à la veille de la Fed

Marché : L'euro sur les 1,33 dollar à la veille de la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est entre 1,33 et 1,34 dollar que la monnaie unique européenne attendait l'issue d'un très attendu comité de politique monétaire de la Réserve fédérale, qui commencera tout à l'heure. Vers midi, l'euro grappillait ainsi 0,21% à 1,3363 dollar ainsi que 0,18% face au yen à 132,46 yens.

Évènement monétaire de la semaine, le FOMC, le fameux comité de politique monétaire de la banque centrale américaine, commencera tout à l'heure et se terminera mercredi soir, après Bourse en France, par la publication d'un communiqué de presse puis la traditionnelle conférence de presse animée par le président Ben Bernanke.

Les attentes des investisseurs semblent maintenant s'être resserrées : globalement, le consensus table sur l'annonce demain soir d'une réduction de 10 milliards, voire éventuellement 15 milliards de l'enveloppe mensuelle consacrée aux rachats d'actifs par la Fed, qui actuellement est de 85 milliards de dollars par mois.

L'euro se montre donc plutôt ferme à la perspective à la veille d'un probable durcissement de la politique monétaire américaine. Cela pourrait être dû au retrait inattendu de sa candidature à la tête de la Fed par Lawrence Summers. Ce dernier fut secrétaire au Trésor sous l'administration présidentielle de Bill Clinton et était réputé “faucon”, c'est-à-dire plutôt partisan d'une politique monétaire plus rigoureuse. Les paris des investisseurs se reportent de nouveau sur Janet Yellen, actuelle vice-présidente de la Fed jugée “favorable à une politique ultra-accommodante”, rappellent les analystes de Saxo Banque.

'Janet Yellen devrait mener une politique plus accomodante encore que celle de Ben Bernanke. Sans manquer de respect à ce dernier, rappelons que nous parlons ici de l'homme qui a mené la politique monétaire expérimentale la plus accommodante des temps modernes', surenchérit un cambiste nord-européen. Le dollar ne pouvait donc qu'en souffrir, affirme ce dernier.

En attendant, cet après-midi depuis les Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance des chiffres de l'inflation. En cas de ralentissement de celle-ci, 'les 'colombes' pourraient y trouver des arguments pour plaider un retrait plus tardif ou plus progressif du QE', note Aurel BGC.

Préoccupés par les Etats-Unis, les marchés ne profitent pas de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne, qui a augmenté de 7,6 points à 49,6, alors que les économistes n'anticipaient qu'une hausse de trois points environ.

'En particulier, l'optimisme économique des experts s'accentue au regard des perspectives économiques en redressement pour la zone euro, même si les dernières données sur l'Allemagne se sont révélées inférieures aux attentes', explique le ZEW.

Toujours au chapitre des statistiques, la zone euro a accru son excédent commercial à 18,2 milliards d'euros en juillet dernier, grâce à une baisse des exportations d'un mois sur l'autre (-1,6%) plus forte que celle des importations de (-0,1%).


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...