Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro se rapproche encore des 1,40 dollar

Marché : L'euro se rapproche encore des 1,40 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne n'en finissait pas de gagner du terrain contre le billet vert et ce midi sur le marché des changes, elle a inscrit un nouveau record depuis l'automne 2011 à 1,3967 dollar. En effet, la BCE ne semble pas devoir amender sa politique actuelle. Un cambiste conseille même de “s'habituer à un euro fort”. A cette heure et après + 0,32% la veille, la monnaie européenne gagne ainsi 0,38% à 1,3956 dollar.

Globalement, et alors que les statistiques “post-hivernales” semblent s'améliorer outre-Atlantique, les cambistes parient sur une nouvelle réduction de l'enveloppe des rachats d'actifs par la Fed lors du comité de politique monétaire, programmé mardi et mercredi prochains.

En outre, la Banque centrale européenne (BCE) ne semble pas décidée à changer quoi que ce soit de sa politique. ”Le rapport mensuel de la BCE a publié ce matin est encore de nature à soutenir l'euro sur le marché des changes”, estime-t-on chez FXCM, la banque réitérant ses précédentes déclarations et intentions.

“Il semble donc que nous allons devoir nous habituer à un euro fort, fermement soutenu par le déplacement des capitaux internationaux des pays émergents vers l'Europe, ainsi que des perspectives d'inflation et de croissance favorables à horizon 2015 (selon le rapport de la BCE) au sein de la zone euro”, ajoute FXCM.

Certes, “le gouverneur de la Banque de France s'est alarmé du taux de change atteint par l'euro face au dollar US, mais les allemands et la BCE n'adoptent pas le même ton”, termine le spécialiste.

De plus, un membre du directoire de la BCE très écouté actuellement, Benoît Coeuré, a déclaré ce matin lors d'une conférence organisée par The Economist quant à l'avenir du secteur bancaire : 'la politique monétaire a ici un rôle capital à jouer, notamment en fournissant la liquidité nécessaire. Mais en définitive, c'est aux responsables d'autres domaines de la politique économique qu'il revient de veiller à ce que le système bancaire retrouve une bonne santé et qu'il soit en mesure de soutenir la reprise et la réallocation des facteurs de production dans la zone euro. La mise en place de l'union bancaire et l'évaluation complète des bilans des banques sont cruciales à cet égard.'

Par ailleurs, la devise de l'union monétaire du Vieux Continent prend aussi 0,23% contre le yen à 143,20, mais elle perd en revanche 0,11% face au sterling à 0,8357 et reste neutre contre le franc suisse, à 1,2155 franc l'euro.

A propos de la devise nippone, “la paire dollar/yen a perdu du terrain suite à une demande de valeurs refuges déclenchée par ce qui semble être un 'flash crash' des contrats futures sur obligations japonaises qui ont chuté à un plus bas de deux moins pour l'espace de quelques minutes”, expliquent les courtiers de RTFX.

Ces derniers soulignent aussi, d'un point de vue général, les “tensions en Ukraine et (les) dernières données économiques décevantes publiées en Chine, qui montrent un ralentissement de la croissance économique”.

Le calendrier statistique devrait être plus fourni cet après-midi aux Etats-Unis, avec les publications successives des ventes au détail en février, des inscriptions aux allocations chômage, des prix à l'importation, puis des stocks des entreprises.

'Encore un indicateur économique américain qui sera difficile à interpréter', estime Aurel BGC au sujet des ventes au détail qui devraient selon lui être restées stables. 'La vague de froid a pénalisé l'activité de nombreux magasin et le secteur de la restauration/loisir.'


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI