Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro sans direction, Mario Draghi en vue

Marché : L'euro sans direction, Mario Draghi en vue

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une heure trente environ avant la conférence de presse du clôturera la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE, la monnaie unique européenne restait sur son quant-à-soi face au dollar US. Vers 13 heures, l'euro cédait ainsi symboliquement 0,07% à 1,2999 dollar, avec des points hauts et des points bas de séance à respectivement 1,3023 et 1,2984.

“La monnaie unique a enregistré une forte baisse tout au long du mois de juin mais sa faiblesse s'est consolidée jusqu'à présent alors que les investisseurs sont en mode attentiste en prévision de la décision de la BCE cet après-midi”, constataient ce matin les analystes de RTFX.

Notons que les marchés financiers américains sont fermés depuis hier à mi-séance et qu'ils resteront clos aujourd'hui pour l'Independence Day, jour de fête nationale aux Etats-Unis.

Cependant, la séance pourrait être animée par la conférence de presse de la BCE qu'animera, à 14 h 30, son président Mario Draghi.

Qu'en attendre ? Pas grand' chose à en croire Aurel BGC, malgré les tensions obligataires qui hier ont propulsé le rendement de l'emprunt d'Etat espagnol à 10 ans à plus de 8,1% (un record depuis novembre 2012), avant de se détendre aujourd'hui. Mais à 7,40%, ce taux reste élevé.

“La relative stabilisation de la conjoncture économique allège quelque peu la pression que certains voulaient mettre sur les banquiers centraux européens”, estiment les analystes, qui ajoutent qu'une nouvelle baisse des taux courts n'aurait pas beaucoup d'effet. “La BCE devrait confirmer que les mesures nécessaires au soutien de la distribution de crédit, notamment aux PME, ne sont pas de son ressort”.

Certes, les courtiers de RTFX indiquent qu'“avec les tensions politiques au Portugal, Mario Draghi pourrait avoir recours à la boite à outils de la BCE”, estime RTFX.

Notons cependant que selon Crédit Suisse, la situation du Portugal ne peut être comparée à celle de la Grèce l'année dernière, notant que 'la dynamique de croissance générale va en s'améliorant cette fois-ci et que le programme OMT de la BCE n'existait pas alors'.

Chez BofA Merrill Lynch, on s'attend à ce que la BCE évoque des mesures tentant de résoudre le resserrement des conditions monétaires depuis sa dernière réunion. Mais l'établissement émetteur basé à Francfort pourrait aussi donner des détails sur d'autres sujets, estime BofA Merrill Lynch : par exemple l'annoncee d'un nouvel abaissement des taux courts, une nouvelle opération de refinancement à long terme (LTRO) de six mois à deux ans, des précisions sur le niveau souhaité des réserves obligatoires.

BofA Merrill Lynch ne s'attend pas à ce que la BCE modifie substantiellement son appréciation de la conjoncture.

Aurel BGC conclut cependant : “quelques investisseurs, toutefois, estiment que les récentes tensions apparues sur les marchés obligataires appellent une réponse de la banque centrale. Ils risquent d'être déçus”.

La devise européenne cède 0,22% contre le yen à 129,55 yens, mais elle prend 0,26% contre le sterling à 0,8537, sachant que la Banque d'Angleterre se livrera au même exercice que la BCE vers 13 heures. Ce sera la première réunion placée sous la présidence de son nouveau gouverneur, le canadien Mark Carney, qui vient de remplacer Mervyn King.

Face au franc suisse, l'euro grappille 0,11% contre le franc suisse à 1,2330.

Dans ce contexte dominé par l'absence des opérateurs américains, l'actualité des banques centrales relègue au second plan les annonces politiques.

Demain aux Etats-Unis, les cambistes seront attentifs au très attendu rapport sur l'emploi américain de juin. Il devrait selon le consensus témoigner de 165.000 créations de postes le mois dernier, soit 10.000 de moins que le mois précédent. Le taux de chômage, calculé différemment, est attendu en baisse de 0,1 point de pourcentage à 7,5%.

Notons que le rapport de l'institution privée ADP, publié hier, a fait état (selon son propre mode de calcul) de 188.000 créations de postes le mois dernier, contre 160.000 attendues. Parfois, le chiffre d'ADP et celui du Bureau of Labor Statistics convergent.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI