Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro retient son souffle, PIB et Fed en vue

Marché : L'euro retient son souffle, PIB et Fed en vue

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est avec calme que la monnaie unique européenne attendait une série d'annonces importantes provenant des Etats-Unis tout à l'heure, avant la réunion de la BCE attendue demain. A cette heure, l'euro progresse symboliquement de 0,04% à 1,3270 dollar.

L'euro cède aussi 0,35% contre le yen à 129,6, mais gagne 0,28% contre le sterling à 0,8727 et cède 0,2% à 1,2311.

Les rendez-vous ne manqueront pas du côté américain ce jour : il s'agira tout d'abord de l'estimation préliminaire de la croissance du PIB des Etats-Unis pour le 2ème trimestre qui, après 1,8% (d'un trimestre sur l'autre, en données séquentielles) durant le premier quart de l'année, devrait selon le consensus décélérer fortement à 1% au terme du deuxième. En cause : les conséquences sur la consommation des réductions automatiques de dépenses publiques et de la hausse du prix de l'essence, entre autres facteurs.

Prudence à ce suet : 'l'estimation du PIB, lors de sa publication de juillet, est historiquement un 'market mover'. Par le passé, il a été à l'origine de changement de tendance sur les marchés', rappelle un analyste d'Aurel BGC.

'Potentiellement, la croissance des derniers trimestres sera révisée de manière importante, essentiellement au niveau des dépenses publiques et de l'investissement des entreprises. L'estimation de la croissance sur le second trimestre est donc très incertaine', poursuit-il.

Autre statistique importante : l'enquête sur l'emploi dans le secteur privée publiée par l'institut ADP, qui devrait témoigner de 180.000 créations de postes aux Etats-Unis en juillet. Ce chiffre est important dans la mesure où il peut préfigurer du rapport fédéral sur l'emploi, statistique majeure attendue vendredi avec 175.000 créations de postes selon le consensus, contre 195.000 en juin.

Plus tard dans la soirée, à l'issue d'un comité de politique monétaire de deux jours, le fameux FOMC, la Réserve fédérale américaine en présentera les conclusions, vers 20 heures heure de Paris.

Barclays Bourse estime que 'de nouvelles précisions seront certainement données quant au calendrier d'arrêt des injections de liquidités'. Lors du précédent FOMC, en juin, la Fed avait effectivement annoncé un calendrier conditionnel de réduction, puis d'arrêt total des rachats d'actifs obligataires à mi-2014.

Les cambistes de Société Générale estiment que cette réunion de la Fed ne bouleversera pas la donne et n'excluent pas qu'il s'agisse d'un “pétard mouillé” : 'il nous semble peu probable que le FOMC traduise un changement de cap à ce stade. (La Fed) a amené les marchés exactement là où elle le voulait, c'est-à-dire que les investisseurs anticipent les premières réductions de l'enveloppe mensuelle de rachats d'actifs (85 milliards de dollars de rachats d'obligations par mois, ndlr) en septembre, mais pas de hausse des taux directeurs avant l'an prochain', indiquent les cambistes.

Dans ce contexte, l'agenda statistique européen de la matinée passe presque inaperçu. Pourtant, le nombre de chômeurs en Allemagne a diminué de 7.000 au mois de juillet, à 2,93 millions, alors que le consensus tablait sur une stabilité. Le taux de chômage correspondant est resté atone à 6,8%.

'Nous nous attendons à ce que le marché de l'emploi allemand demeure solide sur le reste de l'année, soutenant la demande intérieure comme facteur de croissance alors que la performance des exportations faiblit', estime Natixis.

Notons que la la Banque d'Angleterre et la BCE organiseront demain des conférences de presse à l'issue de leurs comités respectifs de politique monétaire.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...