Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro prend ses quartiers sur les 1,35 dollar

Marché : L'euro prend ses quartiers sur les 1,35 dollar

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après une semaine fort agitée par la Fed qui semble bien partie pour se solder pour la paire de devises euro/dollar par un solide gain proche de 2%, le calme revenait en fin de semaine. Après + 0,16% hier, l'euro grappille symboliquement 0,08% vendredi midi face au billet vert à 1,3543, soit non loin de son plus haut niveau des sept derniers mois.

La monnaie unique européenne gagne par ailleurs 0,22% contre le yen à 134,54 yen l'euro, mais reste en revanche neutre contre le sterling (+ 0,05% à 0,8445) comme face au franc suisse (- 0,03% à 1,2319).

Les cambistes digèrent en cette fin de semaine la surprise causée mercredi soir par la Fed, qui contre toute attente n'a pas réduit le montant des rachats d'actifs obligataires (85 milliards de dollars par mois), les fameux QE, en arguant que la conjoncture américaine n'était pas encore suffisamment dynamique. D'autres intervenants soulignent que la perspective de nouveaux débats parlementaires où, au Capitole de Washington, il sera encore une fois question du plafond de la dette fédérale, a aussi pu inciter la Fed à la retenue.

Et maintenant ? Selon les analystes, ce n'est que partie remise : “mercredi, la décision de la Fed de repousser l'échéance concernant la réduction du QE a surpris les investisseurs et a été à la source d'un rallye des actifs plus risqués et des matières premières. Cependant, l'amélioration des données (macroécononomiques aux Etats-Unis,ndlr) a permis de rappeler aux investisseurs que cette échéance était toute proche”.

En effet, Ben Bernanke a en effet indiqué avant l'été que le QE commencerait à être réduit cette année, ce qui laisse les comités de politique monétaire des 29-30 octobre et du 17-18 décembre, qui actuellement est donné favori pour un premier “tour de vis”. L'actuel patron de la Fed, dont le mandat se terminera fin janvier, a aussi déclaré que les QE seront totalement arrêtés mi-2014.

Notons que d'autres opérateurs, comme ceux de Société Générale, s'interrogent sur la crédibilité de la banque centrale américaine. Selon ces derniers, avec sa 'non-décision' de mercredi, 'la Fed a joué son joker' : “à l'heure actuelle, (la Fed) entend poursuivre sa politique ultra-accommodante pour faire en sorte que l'économie (américaine) atteigne une vitesse suffisante et que l'inflation ne reste pas basse trop longtemps', expliquent-ils.

Mais cette décision a été prise 'au risque de nuire à la transparence de la politique monétaire et d'une instabilité financière à plus long terme', s'inquiètent les analystes.

“A l'heure actuelle, il s'agit d'une invitation pour les investisseurs à prendre davantage de risques. Il est difficile de décliner une telle offre, même si nous suivrons de près le débat budgétaire américain et les négociations post-électorales en Allemagne, qui pourraient potentiellement perturber la fête', indiquent enfin les spécialistes.

Aucune statistique d'importance n'est attendue cet après-midi des Etats-Unis.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...