Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'euro ne craint pas l'échéance grecque

Marché : L'euro ne craint pas l'échéance grecque

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bien orientée contre ses principales contreparties, la monnaie unique européenne testait de nouveau la barre symbolique des 1,10 dollar ce midi. Pour l'heure, sur fond de nouvelles jugées relativement rassurantes pour la crise grecque, l'euro gagne 0,65% à 1,0992 dollar et à peu près autant face au yen, à 137,16. Il progresse plus mesurément de l'ordre de 0,3% contre le sterling et le franc suisse.

Certes, il est bien difficile d'identifier concrètement des progrès du côté des discussions avec Athènes : hier à Berlin, les chefs d'Etat et de gouvernement d'Allemagne, de France, ainsi que les patrons de la BCE, de la Commission européenne et du FMI, c'est-à-dire les principaux créanciers d'Athènes, se sont réunis pour parler du dossier grec. De plus, le gouvernement grec dirigé dirigé par Alexis Tsipras aurait fait de nouvelles propositions.

On ne sait pas vraiment de quoi il retourne, mais le ton des commentateurs semble relativement optimiste. “Le commissaire européen Günther Oettinger a déclaré hier qu'il jugeait possible un accord d'ici à la fin de la semaine entre la Grèce et ses créanciers internationaux”, rapporte ainsi Aurel BGC.

En effet, le temps presse : 'les négociateurs grecs ont jusqu'à vendredi pour trouver l'argent du prochain remboursement au FMI et (certains) responsables craignent que les marchés mondiaux ne prévoient le pire si Athènes manque la date limite de vendredi', redoute Trustnet Direct.

Du côté statistique en attendant, le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 0,3% en mai 2015, en hausse par rapport au mois d'avril où il était de 0,0%, ce qui semble éloigner le risque de déflation sur le Vieux continent.

Toujours au chapitre statistique, le nombre de demandeurs d'emploi en Allemagne a diminué de 6.000 au mois de mai. Le taux de chômage est ainsi resté stable à 6,4% de la population active. 'La baisse du chômage ralentit quelque peu depuis le début de l'année, mais des indicateurs avancés présagent une poursuite du boom du marché du travail allemand en 2015, soutenue par une croissance solide de la production', réagit Natixis.

Cet après-midi sur la rive américaine de l'Atlantique Nord, les opérateurs de changes guetteront principalement les commandes à l'industrie pour le mois de mai, attendues par le consensus en hausse de 0,2% après + 2,1% le mois précédent.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI