Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro en berne avant l'emploi américain

Marché : L'euro en berne avant l'emploi américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne ne parvenait pas à regagner le terrain perdu hier face au dollar dans le sillage de la conférence de presse du président de la BCE, Mario Draghi. Mais en l'attente du rapport sur l'emploi américain d'août, une certaine neutralité était de mise. Ce midi, l'euro reste donc stable (- 0,07%) à 1,3108 dollar, mais si situe ainsi tout près de son plus bas de séance (1,3105) qui est aussi celui de plus d'un mois.

“Hier, la paire euro/dollar a chuté en raison des commentaires pessimistes du président de la BCE Draghi. Le taux de référence s'est maintenu à 0,5% et Draghi a déclaré que la BCE était 'prête à agir'”, rappellent les analystes de RTFX. Ce qui a été interprété comme l'éventualité d'une nouvelle baisse des taux de l'établissement émetteur francfortois, déjà à leur plus bas historique. Et ce alors qu'aux Etats-Unis, le débat porte plutôt sur la date à laquelle relèvera ses taux courts.

Un cambiste nord-européen estime que 'la BCE de nouveau adopté une rhétorique accommodante', en rappelant qu'elle suivait de près la réduction actuelle des liquidités. Le courtier reste haussier sur le dollar et s'attend à ce qu'à moyen terme, la parité euro/dollar revienne chercher les 1,28.

'Le dollar rugit de nouveau', commentaient hier soir les cambistes de Société Générale, en soulignant que le billet vert semble avoir retrouvé cet été une dynamique haussière (contre l'euro, mais aussi face aux devises émergentes) qui semble plus adaptée à la solidité de ses fondamentaux. Les derniers chiffres de la croissance US plaident effectivement, et entre autres, en ce sens.

Désormais, l'attention est focalisée sur le rapport sur l'emploi américain du mois d'août, une statistique majeure pour l'économie américaine attendue cet après-midi. Dans l'ensemble, le consensus semble toujours se situer vers 180.000 créations de postes le mois dernier, ce qui marquerait une hausse par rapport à juillet (162.000). Notons que cet indicateur se montre volatil d'un mois sur l'autre, surtout en tenant compte des révisions des données antérieures.

De janvier à juillet, la moyenne mensuelle des créations de postes se situe selon les données actuelles à 192.400. La barre des 200.000 n'a plus été dépassée depuis février, où les créations de postes avaient atteint 332.000.

Soulignons que certains analystes sont plus optimistes, comme les cambistes de Société Générale qui misaient ce matin sur un chiffre de 220.000. Une hypothèse à considérer, puisque que des chiffres meilleurs qu'attendu pourraient conforter l'opinion dominante sur le marché selon laquelle la Fed réduirait ses programmes de rachat d'actifs, les fameux QE, dès le comité de politique monétaire des 17 et 18 septembre.

Le taux de chômage, calculé suivant une base différente, est attendu stable à 7,4%.

Dans ce contexte, les statistiques européennes passent au second plan, même si elles ne sont pas engageantes. Ainsi ce matin, on a appris qu'alors que le consensus prévoyait une baisse de l'ordre d'un demi-point, la production industrielle allemande avait diminué de 1,7% en juillet. Notons qu'elle avait rebondi de 2% le mois précédent (+2,4% en première lecture). Dans le détail, la production industrielle de l'Allemagne a augmenté de 2,7% dans la construction, mais a diminué de 2,9% dans l'énergie et de 2,1% dans le secteur manufacturier.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...