Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro digère le résultat du scrutin italien

Marché : L'euro digère le résultat du scrutin italien

tradingsat

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne tentait, tant bien que mal, de tenir la barre des 1,31 dollar l'euro au lendemain du résultat d'un scrutin législatif qui laisse augurer d'une nouvelle instabilité politique en Italie, 3ème économie de la zone euro. Après une baisse de près de 1% hier, vers 12 heures 50 ce midi, l'euro tente de mettre un terme à un cycle de baisse en grappillant 0,23% à 1,3084 dollar. Le point haut de la mi-séance se situe à 1,3119, comme tel avait été le cas hier.

Très attendues, les élections législatives qui se sont tenues en Italie dimanche et lundi ont débouché sur une vote montée du vote protestataire, du moins en termes de voix recueillies. Mais même du côté des sièges, ce scrutin augure mal de la constitution d'une majorité solide - et Crédit Suisse d'ailleurs titrait ce matin une note à ce sujet 'Minority Report'.

Selon les cambistes de la Société Générale, qui soulignent 'la forte protestation anti-austérité' recelée par ce scrutin, 'qui ne laisse pratiquement aucune chance à un gouvernement viable de voir le jour'. Ce n'est pas tant le retour de Silvio Berlusconi qui s'est matérialisé que le succès de Beppe Grillo et son Mouvement 5 Etoiles (M5S), qui semble sceller la fragmentation du parlement italien. .

On peut même envisager, en cas d'impossibilité de former une coalition gouvernementale, que de nouvelles élections soient convoquées. Sans que cela garantisse qu'une majorité claire en sortira, ajoute le cambiste.

'Les pires craintes du marché sont en train de se réaliser', déplore Chris Weston chez IG. 'La coalition de centre-gauche est parvenue à arracher la Chambre basse de justesse, mais il manque 16 voix aux alliés de Pier Luigi Bersani et Mario Monti pour pouvoir s'emparer de la Chambre haute', explique le stratégiste.

Conséquence de la perception d'un risque budgétaire accru, le taux des emprunts d'Etat italien à 10 ans sur le marché secondaire a bondi à 4,73%, après une pointe à 4,93%.

Or, 'il va de soi que l'Italie est un pays trop important pour envisager un financement hors marché et la capacité d'intervention de l'ESM n'est pas calibrée pour traiter de l'Italie', souligne Oddo Equities.

'L'incertitude est l'ennemi juré de l'euro', ajoute Société Générale. En effet et au-delà de l'Italie, ce sont les inquiétudes sur l'avenir de la zone euro qui risquent de resurgir, après avoir été contraintes en septembre dernier par les décisions de la BCE dirigée par Mario Draghi.

'Quant à la BCE, elle a suffisamment dit que ses futures interventions sur les marchés de dette publique supposaient au préalable d'avoir un interlocuteur fiable et crédible s'engageant dans la voie des réformes. Ce n'est plus le cas aujourd'hui', poursuit Oddo.

Face au yen, l'euro se tasse de 0,60% à 120,31 yens, mais il gagne en revanche 0,19% contre le sterling britannique à 0,8626 et reste enfin stable contre le franc suisse (- 0,07% à 1,2168 franc l'euro).

Du côté de l'agenda statistique américaine de l'après-midi, les cambistes prendront connaissance tout à l'heure des ventes de logements neufs, attendues en hausse à 380.000 en rythme annualisé en janvier, et de l'indice de confiance des consommateurs calculé par le Conference Board, qui devrait croître à 61,1 en février.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...