Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'euro confirme ses gains mercredi midi

Marché : L'euro confirme ses gains mercredi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne ne perdait rien du terrain gagné hier face au billet vert américain et s'aventure maintenant au-delà des 1,33 dollar. Ainsi à cette heure, après + 0,35% hier, l'euro se maintient ce midi à 1,3310 dollar, non sans avoir marqué un sommet de mi-séance à 1,3325.

Les yeux des cambistes étaient rivés sur les officiels de la Fed hier. Comme le rappelle Saxo Banque, “la séance de la veille a été marquée par les propos de deux responsables de la Réserve fédérale. Ceux-ci ont évoqué, en deuxième partie de séance à Wall Street, que le début du ralentissement du programme d'assouplissement quantitatif de la Fed pourrait apparaitre dès le mois prochain. Au regard de ces annonces, les investisseurs sont restés prudents sur le marché et continuent d'anticiper le calendrier du resserrement de QE3.”

En effet, “les présidents des Fed de Chicago et d'Atlanta, MM. Evans et Lockhart, 'ont tous les deux confirmé une réduction prochaine des achats obligataires du Fed”, confirme-t-on chez Aurel BGC. Même son de cloche chez Société Générale : 'il semble bien que la réduction des rachats d'actifs en septembre soit une affaire conclue', écrivent-ils ce matin après le discours d'Evans. 'Tous les officiels de la Fed (Evans, Fisher et Lockhart) qui sont intervenus depuis le dernier FOMC (le comité de politique monétaire américain, ndlr) ont signalé la possibilité d'une réduction des achats en septembre', souligne Société Générale.

Logiquement, la perspective de moindres injections de liquidités de la part de la Réserve fédérale américaine et donc d'une moindre dégradation de son bilan que cela suppose devrait jouer pour le dollar.

Cependant, la vigueur de la croissance américaine suscite également des questions. Hier, M. Evans a aussi déclaré que la croissance devrait accélérer au 2e semestre, à 2,5% en moyenne, puis atteindre 3% l'année prochaine.

Problème : à l'heure actuelle, selon ses prévisions publiées en juin, la Fed table cette année sur une croissance du PIB de 2,3 à 2,6%, soit 2,45% en milieu de fourchette.

En retenant les données du Bureau of Economic Analysis (BEA) disponibles pour les 1er et 2e trimestres (1,1%, et 1,7%), si la croissance était de 2,5% durant la seconde moitié de l'année, elle ressortirait sur l'ensemble de 2013 à 1,95% seulement.

En outre, la prévision évoquée par M. Evans pour 2014 représente le bas de la fourchette des anticipations actuelles de la Fed (de 3 à 3,4%).

Face au yen en revanche, l'euro continue de perdre du terrain (- 0,44%) pour ce qui pourrait bien devenir la 4ème séance de suite à 129,43. La devise européenne baissait également de 0,38% contre le sterling à 0,8637, tout en demeurant pratiquement neutre (- 0,07%) contre le franc suisse.

L'agenda statistique de l'après-midi sera maigre aux Etats-Unis, avec notamment les stocks de brut et de produits pétroliers.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...