Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'EI accusé de génocide en Irak par un rapport de l'Onu

Marché : L'EI accusé de génocide en Irak par un rapport de l'Onu

Marché : L'EI accusé de génocide en Irak par un rapport de l'OnuMarché : L'EI accusé de génocide en Irak par un rapport de l'Onu

GENEVE, (Reuters) - Le bureau du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme de l'Onu estime que les combattants de l'Etat islamique ont commis un génocide contre la minorité irakienne yazidie ainsi que des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre visant des civils et des enfants en Irak.

Un rapport, publié jeudi et se fondant sur des entretiens avec plus de cent victimes et témoins, demande au Conseil de sécurité des Nations unies d'informer la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye afin d'engager des poursuites contre les auteurs de ces crimes.

Le rapport ajoute que les forces gouvernementales irakiennes et les milices loyalistes "pourraient avoir commis certains crimes de guerre" en luttant contre l'insurrection djihadiste. Ils auraient fait usage de "barils explosifs", arme artisanale interdite par le droit international, mais des investigations complémentaires sont nécessaires.

Le Conseil pour les droits de l'homme de l'Onu a lancé une enquête en septembre après la prise de contrôle de plusieurs régions d'Irak par les militants de l'Etat islamique.

Le conseil, précise le rapport, a trouvé des "informations pointant vers un génocide, des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre". Le Conseil de sécurité devrait "envisager d'informer la Cour pénale internationale de la situation en Irak", ajoute le texte.

L'Etat islamique a mis en place "une politique manifeste d'attaques" visant les Yazidis mais également les chrétiens et d'autres minorités lorsque ses combattants faisaient le siège de villes ou de villages en Irak.

Les enquêteurs de l'Onu ont également mené des investigations sur les accusations d'usage de gaz chloré par l'EI contre les soldats irakiens dans la province occidentale d'Anbar en septembre.

Des femmes et des enfants faits prisonniers ont été traités comme des esclaves sexuels, poursuit le rapport ajoutant que les tribunaux coraniques installés dans la ville de Mossoul ont condamné des personnes à la lapidation ou à l'amputation.

"Treize adolescents ont été condamnés à mort pour avoir regardé un match de football", note le rapport.

(Stephanie Nebehay; Pierre Sérisier pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...