Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'effet Draghi pèse toujours sur l'euro

Marché : L'effet Draghi pèse toujours sur l'euro

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'“effet Draghi” jouait encore ce midi, la monnaie unique européenne continuant de perdre du terrain face à la devise américaine. A cette heure, elle se traite près de deux centimes au-dessous du sommet de la séance de de jeudi (1,3994 dollar l'euro). L'euro, qui avait cédé 0,55% hier contre le dollar, perd encore 0,17% ce midi à 1,3812 dollar.

En revanche, les mouvements sont plus mesurés ce midi contre le yen (- 0,09% à 140,52), le sterling (- 0,02% à 0,8171) et le franc suisse (+ 0,07% à 1,2188).

Hier à Bruxelles, lors de la conférence de presse qui a marqué la fin du conseil des gouverneurs de la BCE, son président Mario Draghi a... de nouveau parlé d'intervention non conventionnelles. Mais cette fois, le passage à l'acte semble proche.

'A l'issue des débats du jour, je dirais que le conseil des gouverneurs ne voit pas de difficulté à agir la prochaine fois (soit le jeudi 5 juin, ndlr) mais avant cela, nous devons disposer des projections de nos équipes, qui sortiront début juin', a déclaré hier le président de la BCE.

“La devise européenne a fortement réagit aux propos de M. Draghi”, ne peut que constater Aurel BGC ce matin.

Après une période de “paix armée” et de préparation des esprits à l'usage des armes non conventionnelles, Mario Draghi a déclenché les hostilités, selon les cambistes de FxPro : 'Mario Draghi a sans doute lancé hier sa première grenade en annonçant que le marché pouvait s'attendre à une opération d'assouplissement quantitatif dès le mois prochain'. Chez Saxo Banque, on parle de “quasi promesse” d'intervention.

En conséquence, l'euro a été vendu en masse sur le marché des devises, puisque les opérations non conventionnelles passent généralement par l'extension de taille du bilan de la banque centrale. Et donc par la dégradation de ce qui constitue la contrepartie de la valeur de l'euro.

'Cette réaction de la BCE est une réponse aux nombreux appels de gouvernements et d'entreprises à agir face à une situation économique européenne stagnante et fragile', explique-t-on chez XTB France.

Au chapitre des données économiques du jour, l'Allemagne a enregistré un excédent commercial en retrait séquentiel à 14,8 milliards d'euros en mars, son plus bas niveau depuis octobre 2012, contre 15,8 milliards en février.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI