Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'effet des 'minutes' de la Fed s'estompe

Marché : L'effet des 'minutes' de la Fed s'estompe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un début de séance sur les chapeaux de roues, les marchés européens évoluent en majorité dans le rouge : l'effet des 'minutes' de la Fed et de la publication d'Alcoa s'estompe avec le retour à la baisse à Wall Street.

Lisbonne chute de 1,6%, Milan abandonne 0,8%, Paris 0,6%, Madrid 0,4%, Londres 0,3%, Bruxelles 0,2%, Zurich et Amsterdam grignotent 0,1% et Francfort prend encore 0,5%. A New York, le Dow Jones recule de 0,4% et le Nasdaq de 0,5%.

'Il faut garder en tête que nous restons confrontés à toute une série de menaces géopolitiques de premier ordre à l'heure actuelle et que toute avancée reste à la merci d'un changement d'humeur', souligne Joao Monteiro, analyste chez Valutrades.

Aussi, les marchés ne profitent plus guère des 'minutes' de la dernière réunion de la Fed dévoilées cette nuit, un compte-rendu clairement accommodant qui a pointé le risque de ralentissement de l'économie américaine et d'une appréciation trop rapide du dollar.

Passent aussi au second plan les trimestriels de bonne facture dévoilés par Alcoa. Battant les consensus tant au niveau du BPA que des revenus, le fabricant d'aluminium a pourtant fait commencer la saison des résultats du bon pied.

Sur le plan des statistiques, le Département américain du Travail a dénombré 287.000 nouveaux inscrits au chômage la semaine dernière, contre un consensus d'environ 295.000 et les stocks des grossistes ont augmenté de 0,7% en août.

De ce côté de l'Atlantique, le déficit commercial de la France s'est creusé, passant de -5,5 milliards d'euros en juillet à -5,8 milliards en août, tandis que l'excédent commercial de l'Allemagne s'est contracté de 22,2 à 17,5 milliards d'un mois sur l'autre.

'Après la brusque chute des commandes et de la production industrielle, ces données dressent un tableau sombre de la croissance allemande au troisième trimestre', reconnait Natixis, qui s'attend toutefois à ce que l'économie allemande échappe à un retour en récession.

Du côté des valeurs, Solvay s'adjuge 1,5% à 115 euros à Bruxelles et à Paris, le chimiste ayant confirmé ses perspectives de croissance pour 2014 après avoir retraité certaines données financières en raison de la cession en cours d'Eco Services.

A Londres, Whitbread grappille 0,2% à 4010 pence, sur fond de propos de Crédit Suisse qui voit la valeur comme sa favorite parmi les chaines hôtelières européennes, et maintient son opinion 'surperformance' ainsi que son objectif de cours de 5000 pence.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI