Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : L'aversion au risque s'accentue avec les tensions autour de Hong Kong

vendredi 22 mai 2020 à 10h48
Marché : L'aversion au risque s'accentue avec les tensions autour de Hong Kong

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse vendredi dans le sillage des marchés asiatiques, les investisseurs craignant un regain de tension entre la Chine et les Etats-Unis au sujet de Hong Kong, où de nouvelles manifestations se profilent.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,39% à 4.383,64 points vers 8h10 GMT. À Francfort, le Dax cède 1,47% et à Londres, le FTSE abandonne 1,73%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 1,41%, le FTSEurofirst 300 de 1,45% et le Stoxx 600 de 1,45%.

La Chine a annoncé jeudi un projet de loi de sécurité nationale relatif à Hong Kong après les grandes manifestations de l'an dernier contre l'exécutif local et le pouvoir central à Pékin, ce qui pourrait raviver le mouvement de contestation dans le territoire et accroître les tensions avec Washington.

Des militants de Hong Kong ont appelé à manifester vendredi contre ce projet de loi qui soulève des inquiétudes sur les libertés et le statut de centre financier mondial de la ville semi-autonome.

Donald Trump a déclaré que les Etats-Unis réagiraient "avec force" si Pékin allait jusqu'au bout et les sénateurs américains vont présenter un projet de loi imposant des sanctions contre les responsables chinois et toute entité qui entraverait l'autonomie du territoire.

"L'année dernière, les manifestations pour la démocratie étaient courantes à Hong Kong avec parfois des perturbations majeures. Les investisseurs craignent maintenant que cela recommence. Le président américain devrait donner son avis si les autorités chinoises adoptent une position ferme à l'égard de Hong Kong", a déclaré David Madden chez CMC Markets.

Les relations entre les deux puissances se sont tendues ces dernières semaines avec notamment les critiques du président américain sur la gestion de la pandémie de coronavirus par Pékin et les menaces d'une rupture de l'accord commercial de "Phase 1".

LES VALEURS A SUIVRE :

Les groupes de luxe et les valeurs financières exposées à l'Asie sont pénalisés par les tensions autour de Hong Kong: HSBC cède 5,33%, le plus important contributeur à la baisse du Footsie, Standard Chartered recule de 4,44% et Prudential perd 7,90%.

Hermès, LVMH, Kering, Richemont et Moncler perdent entre 0,61% et 2,1%.

Contre la tendance, Burberry gagne 2,47% après des résultats légèrement supérieurs aux attentes.

Parmi les plus fortes baisses du CAC, Renault recule de 4,30%. Le constructeur "joue sa survie" face à la gravité de la crise à laquelle il est confronté, a déclaré le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire.

EN ASIE

Les craintes d'un nouvel embrasement à Hong Kong et d'une escalade des tensions entre Pékin et Washington pèsent logiquement sur les marchés asiatiques.

La Bourse de Tokyo a perdu 0,8% et les Bourses chinoises ont reculé plus nettement: le CSI 300 des grandes capitalisations a cédé 2,3% tandis que la Bourse de Hong Kong a chuté de 5,6%, à un plus bas d'un mois et demi.

La tendance est Chine est aussi affectée par la décision inédite de Pékin de ne pas fixer d'objectif de croissance annuelle en raison des incertitudes liées à la pandémie de coronavirus.

"L'absence d'objectif de PIB confirme que les décideurs politiques acceptent qu'après le plongeon de l'économie au premier trimestre, la croissance économique sera faible sur l'ensemble de l'année, même avec une reprise séquentielle importante sur la période T2-T4", écrivent dans une note les économistes d'Oxford Economics.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en baisse jeudi en raison des craintes d'un accès de fièvre entre la Chine et les Etats-Unis susceptible de remettre en cause l'accord trouvé en début d'année par les deux premières puissances économiques mondiales. [.NFR]

L'indice Dow Jones a cédé 0,41%, le S&P-500, plus large, a perdu 0,78% et le Nasdaq Composite a reculé de 0,97%.

Les contrats à terme sur les indices de Wall Street sont pour l'instant en baisse d'environ 1%.

TAUX/CHANGES

L'aversion pour le risque favorise les actifs refuges comme le dollar et les obligations souveraines.

Le rendement des Treasuries à dix ans perd plus de trois points de base à 0,6444% après être tombé en séance sous 0,63% pour le première fois en une semaine. Son équivalent allemand baisse plus modestement, à -0,502%.

Le dollar profite du climat d'incertitudes pour gagner 0,41% face à un panier de référence et le yen prend environ 0,2%. L'euro recule pour sa part à 1,0905 dollar après être monté jeudi au-dessus de 1,10 pour la première fois depuis le début du mois.

La livre sterling est en repli (-0,37%), affectée par le renchérissement du dollar et par la chute historique des ventes au détail britanniques en avril, de -18,1% contre -5,2% (révisé) le mois précédent et -16% pour le consensus.

PÉTROLE

Les prix pétroliers baissent fortement alors que les relations risquent de s'envenimer entre Pékin et les Etats-Unis autour de Hong Kong: le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) chute de 6,69% à 31,65 dollars le baril, après être monté jeudi à 34,66 dollars, un plus haut de plus de deux mois. Le Brent de mer du Nord recule de 5,55% à 34,06 dollars après frôlé la veille les 37 dollars, un pic depuis le 11 mars.

METAUX

L'or profite aussi de son statut de valeur refuge et prend 0,64% à 1.736,32 dollars l'once.

Le cuivre est en baisse de près de 2% sur le London Metal Exchange, l'absence d'objectif de croissance annuelle pour la Chine et la montée des tensions sino-américaines pénalisant les cours des métaux industriels. Le nickel perd 5% et le zinc 1%.

(édité par Patrick Vignal)

Copyright © 2020 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.30 % vs -5.55 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat