Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : L'Asie et l'Ifo plombent le moral

Marché : L'Asie et l'Ifo plombent le moral

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes s'inscrivent pour la plupart en retrait, dans le sillage des indices asiatiques cette nuit et sur fond de climat des affaires allemand en légère dégradation d'après l'institut Ifo.

Zurich surnage avec un gain de 0,1%, mais Francfort et Londres cèdent 0,1%, Paris et Amsterdam reculent de 0,4%, Lisbonne de 0,5%, Madrid de 0,8%, Bruxelles de 0,9% et Milan de 1,1%. Wall Street s'est pourtant adjugé 0,6% la veille.

'Les indices européens sont en zone de sur-achat et la baisse des marchés asiatiques cette nuit (-2,7% à Tokyo, -1,4% à Shanghai) pourrait peser sur les actions en Europe', prévenait un analyste de Saxo Banque en tout début de journée.

Le moral des investisseurs se trouve aussi grevé par l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, qui se détériore à 107,4 en octobre contre 107,7 le mois précédent, alors que le consensus tablait sur une amélioration symétrique.

'La vraie surprise vient néanmoins de la chute de la composante des attentes, indiquant que l'activité économique allemande ne va pas défier la loi de la gravité au milieu d'une reprise économique graduelle dans la zone euro', souligne Natixis.

En revanche, le PIB du Royaume Uni a augmenté de 0,8% au troisième trimestre 2013 selon une estimation préliminaire, marquant donc une petite accélération par rapport à la croissance de 0,7% observée sur le deuxième trimestre.

Aux Etats-Unis cet après-midi, les investisseurs prendront connaissance des commandes de biens durables, attendues en hausse de 4% en septembre, ainsi que de l'indice 'UMich' de confiance des consommateurs et des stocks des grossistes.

Du côté des valeurs du jour, BASF parvient à progresser de 1% à 75 euros à Francfort, le numéro un mondial de la chimie ayant maintenu ses prévisions pour 2013, même s'il n'attend aucune reprise économique d'ici la fin de l'année.

Toujours dans la chimie, Solvay figure parmi les plus fortes baisses à Bruxelles et à Paris, perdant 2,6% à 114 euros : le groupe belge a dévoilé un bénéfice net par action ajusté nettement inférieur au consensus sur le trimestre écoulé.

Les publications de Schneider Electric (+3,6% à 61 euros), Renault (-2,7% à 66,4 euros) et Kering (-2% à 169 euros) se trouvent elles-aussi sanctionnées sur le CAC40, à la différence de celle de Saint-Gobain (+5,4% à 39,9 euros).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI