Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : L'accord grec source d'incertitudes

Marché : L'accord grec source d'incertitudes

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'accord scellé cette nuit à Bruxelles en vue d'accorder un nouveau plan d'aide à la Grèce n'est pas dénué d'incertitudes, s'accordent à penser les stratèges et les analystes.

'On n'a pas encore trouvé d'accord définitif, mais les conditions pour ouvrir les négociations sur un troisième plan d'aide ont été établies', reconnaît Jesus Castillo, économiste chez Natixis.

'Nous pensons qu'il existe toujours une marge de manoeuvre pour une résolution favorable du dossier, mais il va falloir que tout s'enchaîne parfaitement à partir de maintenant', juge-t-on chez BofA Merrill Lynch.

Bon nombre de professionnels font remarquer que l'accord de principe conclu dans la nuit par les dirigeants européens doit encore être approuvé par les parlements nationaux européens, à commencer par la Grèce.

Chez Société Générale, les analystes notent surtout que le sommet de la zone euro a exclu toute décote sur la dette et qu'un fonds de 50 milliards d'euros issus des privatisations devra servir au remboursement de la dette.

Pour la banque française, la probabilité d'un 'Grexit' reste de l'ordre de 65%.

Léon Cornelissen, chef économiste de Robeco, estime au contraire que le risque d'une sortie de la Grèce de la zone euro est retombé à 30% après l'accord.

'Les investisseurs accueillent favorablement la nouvelle, mais la route reste semée d'embûches à moyen terme', prévient néanmoins l'analyste.

D'après Philippe Waechter, directeur de la recherche économique de Natixis Asset Management, le retour de l'austérité en Grèce va se traduire par une performance économique 'désastreuse' et le maintien d'un taux de chômage 'très élevé'.

Pour soutenir la croissance et la création d'emplois en Grèce, Bruxelles a toutefois consenti à mobiliser jusqu'à 35 milliards d'euros en vue de financer des investissements et l'activité économique, y compris au niveau des PME.

Au vu de tous ces éléments, beaucoup de stratèges pensent que le dossier grec fera bientôt son retour sur les marchés.

'Reste à savoir si les réformes seront appliquées, mais l'Allemagne semble avoir posé des conditions strictes à l'attribution d'une aide supplémentaire à la Grèce', commente ainsi Salman Ahmed, responsable du 'fixed income' chez Lombard Odier IM.

'Il n'est donc pas impossible que nous assistions à un nouvel épisode de la crise grecque dans les prochains mois', prévient-il.

D'autres jugent que la question grecque sera seulement remplacée par d'autres inquiétudes comme la santé de l'économie chinoise.

'Nous mettons en garde contre un excès d'exubérance sachant que la Chine et les USA (avec la décision de la Fed sur les taux) vont continuer à générer de la volatilité au niveau mondial', avertissent les stratèges de SocGen.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...