Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : JPMorgan ajoute à la morosité ambiante

Marché : JPMorgan ajoute à la morosité ambiante

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices européens accentuent leur chute par rapport à la matinée : les piètres résultats de JPMorgan viennent s'ajouter au vent de panique de jeudi sur les technologiques pour plomber le moral des investisseurs.

Madrid dévisse de 2,1%, Zurich de 2%, Francfort de 1,9%, Amsterdam de 1,8% et Paris de 1,7%, Londres, Milan et Lisbonne de 1,5% et Bruxelles de 1,4%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq reculent encore de 0,6%.

Le Nasdaq ne se remet donc pas de sa chute de 3,1% de jeudi, soit son repli le plus sévère depuis novembre 2011. Selon Aurel BGC, les incertitudes sur certaines valorisations, à l'image des biotechnologiques, ont justifié des prises de bénéfices violentes.

De plus, les Bourses européennes ont accentué leurs pertes à l'annonce, en début d'après-midi, de résultats décevants de la part de JPMorgan, une déception que le bénéfice record de Wells Fargo n'a pu compenser aux yeux des investisseurs.

Toujours aux Etats-Unis, les prix à la production ont enregistré une hausse plus forte qu'anticipé (+0,5% contre +0,1% attendu) au mois de mars et l'indice de confiance 'UMich' est ressorti en hausse à 82,6 en estimation préliminaire pour avril.

Les données parues de ce côté de l'Atlantique se montrent moins réjouissantes : l'inflation annualisée en Allemagne a atteint son rythme le plus bas depuis août 2010, à +1% en mars, tandis que les prix à la consommation en Espagne ont baissé de 0,1% sur un an.

'L'inflation est trop basse. Il faut absolument qu'elle remonte, au risque sinon d'attaquer les fonctions vitales de l'organisme, à savoir la production, les échanges, la création de richesse', prévient-on chez Oddo Securities.

Le dossier ukrainien mine aussi le moral des opérateurs, alors que des pourparlers diplomatiques sont prévus la semaine prochaine. 'Un blocage de la situation pourrait servir de catalyseur à une baisse ponctuelle des indices actions', avertit Barclays Bourse.

Sur le plan des valeurs, les actions du secteur technologique essuient certains des plus forts dégagements dans le sillage du Nasdaq, à l'image d'Infineon (-3,2% à 8,1 euros à Francfort) ou de STMicroelectronics (-3,1% à 6,4 euros à Milan).

GDF Suez recule de 1,9% à 19,5 euros à Paris et à Bruxelles, affecté par une note de Crédit Suisse qui dégrade son opinion de 'surperformance' à 'neutre' et retire le titre du groupe énergétique de ses valeurs préférées ('European Focus List').

Dans le bas du SBF120 parisien, Thales dévisse de 4,2% à 45,8 euros, miné par un abaissement de recommandation chez JPMorgan de 'surpondérer' à 'neutre', avec un objectif de cours ramené de 56 à 52 euros.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI