Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Inquiétude sur l'Ukraine et le Proche-Orient

Marché : Inquiétude sur l'Ukraine et le Proche-Orient

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le regain de tensions géopolitiques ces dernières heures, avec le crash d'un avion de la Malaysia Airlines en Ukraine et les affrontements au Proche-Orient, fait clairement sentir ses conséquences sur les places boursières européennes.

Lisbonne abandonne encore 1,4%, Francfort et Madrid 0,7%, Londres, Amsterdam et Bruxelles 0,6%, Zurich 0,5%, Paris et Milan cèdent 0,1%. A New York jeudi, le Dow Jones a perdu plus de 0,9% et le Nasdaq, 1,4%.

'Le risque géopolitique revient au centre des préoccupations, amenant les marchés à rétrocéder beaucoup des gains engrangés plus tôt dans la semaine', explique Chris Beauchamp, analyste marchés chez IG.

'Les évènements récents impactent inévitablement les marchés mondiaux, et l'incertitude quant aux prochaines étapes prises par les gouvernements occidentaux constitue l'élément-clé de la matinée', poursuit-il.

Outre la crise ukrainienne ravivée par la catastrophe aérienne, les investisseurs semblent s'inquiéter des troubles au Proche-Orient où l'armée israélienne a lancé des opérations terrestres dans la bande de Gaza.

Cet après-midi, outre l'indice 'UMich' de confiance du consommateur américain et les indicateurs avancés du Conference Board, seront publiés les résultats trimestriels du conglomérat General Electric.

En attendant, Ericsson se distingue en grimpant de 8% à 85,8 couronnes suédoises à Stockholm, entouré après la présentation par l'équipementier télécoms d'un chiffre d'affaires et de marges bénéficiaires au-dessus des attentes pour le deuxième trimestre.

Daimler abandonne 2% à 65,2 euros à Francfort, pénalisé par une note de Crédit Suisse qui a dégradé son conseil à 'neutre' contre 'surperformance', avec un objectif de cours abaissé à 70 euros contre 84 précédemment.

Accor prend 2,1% à 37 euros sur le CAC40 : après avoir enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 1,3% au deuxième trimestre, le groupe hôtelier a affirmé qu'il continuerait à bénéficier d'une dynamique 'favorable' dans les mois qui viennent.

Toujours à Paris, Alstom s'adjuge 1% à 27,7 euros, soutenu par un relèvement de recommandation de 'neutre' à 'achat' chez UBS, alors que Technip perd 1,7% à 75,5 euros, pénalisé par une dégradation du même courtier en sens inverse.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI