Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Hyundai dit ne pas discuter avec Apple de voitures autonomes et chute en Bourse

lundi 8 février 2021 à 11h20
Marché : Hyundai dit ne pas discuter avec Apple de voitures autonomes et chute en Bourse

par Heekyong Yang et Joyce Lee

SEOUL (Reuters) - Le constructeur automobile sud-coréen Hyundai Motor a déclaré lundi ne pas être en discussions avec Apple au sujet d'un véhicule autonome, un mois tout juste après avoir confirmé des pourparlers préliminaires avec le géant américain de la technologie, ce qui a fait décrocher son titre en Bourse.

L'action Hyundai, qui a effacé trois milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) de capitalisation boursière, a reculé de 6,2% à la Bourse de Séoul. Le titre de sa filiale Kia, présentée par les médias locaux comme un éventuel partenaire opérationnel pour Apple dans le cadre d'un projet de véhicule sans conducteur, a perdu pour sa part 15%, soit 5,5 milliards de dollars de valorisation boursière.

Cette annonce met un terme à des semaines de spéculations au cours desquelles des divisions sont apparues au sein de Hyundai Motor, certains dirigeants étant notamment inquiets que le constructeur sud-coréen ne devienne qu'un simple sous-traitant du groupe américain à l'image du partenariat conclu entre Apple et Foxconn sur l'iPhone.

"Nous recevons des demandes de coopération dans le développement conjoint de véhicules électriques autonomes de diverses entreprises, mais elles en sont à un stade précoce et rien n'a été décidé", ont déclaré lundi Kia et Hyundai dans un avis boursier.

"Nous n'avons pas de discussions avec Apple sur le développement de véhicules autonomes", ont ajouté les deux constructeurs.

Avant sa chute de lundi, l'action Kia avait bondi de 61% depuis janvier après la confirmation par Hyundai de discussions avec Apple à la suite d'informations parues dans les médias locaux.

"Apple et Hyundai sont en pourparlers, mais il s'agit d'un début de discussion, rien n'a été décidé", avait alors déclaré Hyundai à l'époque, avant de se rétracter par la suite, en supprimant toute mention d'Apple.

La semaine dernière, plusieurs médias, dont CNBC, ont cependant rapporté qu'un accord entre le groupe sud-coréen et Apple était sur le point d'être finalisé, la date du 17 février étant même précisée par certains.

LA CULTURE DU SECRET CHEZ APPLE

Traditionnellement, Hyundai a toujours été réticent à collaborer avec des groupes étrangers. Selon des sources proches du dossier, l'idée que le groupe devienne un fabricant sous contrat pour Apple rencontrait une forte opposition en interne.

"Nous nous demandons comment procéder, si cela est bon ou non", a déclaré à Reuters en janvier un dirigeant de Hyundai au courant des discussions internes sur un éventuel rapprochement avec le groupe à la pomme. "Nous ne sommes pas une entreprise qui fabrique des voitures pour les autres", avait-il également noté.

Reuters a rapporté fin décembre qu'Apple progressait dans la technologie de conduite autonome et s'était fixé pour objectif de produire dès 2024 une voiture susceptible d'être équipée de sa propre technologie de batterie électrique.

Selon des analystes de SK Securities, les discussions ont pu échouer à cause des fuites sorties dans les médias qui n'auraient pas été du goût d'Apple, connu pour son culte du secret.

L'insistance de Hyundai de ne pas être relégué en simple sous-traitant a également pu jouer un rôle, d'après Kevin Yoo, analyste chez eBEST Investment & Securities.

(Heekyong Yang et Joyce Lee, avec Jihoon Lee, Hyunjoo Jin et Stephen Nellis; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Copyright © 2021 Thomson Reuters

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+323.00 % vs +16.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat