Bourse > Actualités > Points de marché > HPE : L'annonce surprise du départ de Whitman fait plonger le titre

HPE : L'annonce surprise du départ de Whitman fait plonger le titre

Marché : HPE: L'annonce surprise du départ de Whitman fait plonger le titreMarché : HPE: L'annonce surprise du départ de Whitman fait plonger le titre

(Reuters) - Hewlett Packard Enterprise chute mercredi à Wall Street, au lendemain de l'annonce surprise du départ de sa directrice générale Meg Whitman, qui laissera les commandes du groupe à son numéro deux Antonio Neri le 1er février.

Le titre HPE abandonne 9,07% à 12,84 dollars à 16h51 GMT, de loin la plus forte baisse de l'indice S&P-500 qui est stable à ce stade (-0,03%).

Un temps pressentie pour prendre la direction d'Uber Technologies après la démission de son fondateur Travis Kalanick en juin, Meg Whitman avait réaffirmé en juillet son engagement chez HPE.

"Nous avons encore beaucoup à faire chez HPE et je ne vais nulle part. La directrice générale d'Uber ne sera pas Meg Whitman", avait-elle assuré dans un tweet.

Elle a déclaré mercredi sur CNBC que les discussions avec Uber n'avaient rien à voir avec sa décision de quitter HPE.

Agée aujourd'hui de 61 ans, Meg Whitman avait pris la direction générale de Hewlett-Packard il y a six ans puis a séparé le groupe en deux entités, d'un côté le fabricant de PC et d'imprimantes HP Inc et de l'autre HPE, dédié aux serveurs et réseaux pour entreprises, dont elle était restée la patronne.

La nouvelle de son départ, à l'occasion de la publication des résultats trimestriels de HPE a pris les analystes au dépourvu. Le groupe est au milieu d'une restructuration visant à réduire ses coûts, investir dans la recherche et se concentrer sur ses activités à forte marge. Sa division serveurs souffre en particulier de la concurrence de produits sans marque mais moins chers vers lesquels les clients se tournent.

"Nous sommes surpris par le calendrier, étant donné les propos entendus lors de la récente journée investisseurs qui donnaient à penser qu'un changement de direction n'était pas au programme", écrit dans une note Time Long, analyste chez BMO Capital Markets. Il ajoute toutefois que l'expérience d'Antonio Neri à la tête de la filiale Entreprise Group en fait un bon successeur à ce poste.

Antonio Neri, promu en juin dernier président de HPE, l'équivalent d'un directeur général adjoint, devait piloter HPE Next, le programme de restructuration détaillé le mois dernier.

Sa nomination n'est pas une surprise compte tenu de sa visibilité croissante ces derniers mois, estime dans une note Katy Huberty, analyste chez Morgan Stanley.

Ingénieur informatique de formation, Antonio Neria commencé sa carrière chez Hewlett Packard comme ingénieur au service clients dans la région EMEA dans les années 1990. Il a ensuite dirigé l'activité de services technologiques, puis la division de serveurs et réseaux, avant de prendre la présidence d'Enterprise Group en 2015.

Mark Moskowitz, analyste chez Barclays, pense comme Katy Huberty que le nouveau directeur général donnera un coup d'accélérateur en misant sur les technologies internes du groupe plutôt que de rechercher des opérations de croissance externe.

Depuis la scission en 2015, HPE a investi des millions de dollars dans l'achat de sociétés spécialisées dans les technologies du cloud et le stockage de données pour se renforcer dans l'informatique dématérialisée.

L'action HPE a progressé de 5% cette année à comparer à une hausse de 16% du S&P-500.

(Supantha Mukherjee; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

Copyright © 2017 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...