Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Hésite au lendemain d'une séance faste

Marché : Hésite au lendemain d'une séance faste

tradingsat

(CercleFinance.com) - En l'absence de donnée économique majeure attendue ce mercredi, les marchés européens gravitent généralement autour de leurs équilibres, hésitant sur la conduite à tenir au lendemain d'une séance faste.

Milan se distingue avec un gain de 0,8%, Francfort et Bruxelles gagnent 0,3%, Madrid 0,2% et Lisbonne 0,1%, tandis que Paris, Bruxelles et Zurich cèdent 0,1% et Londres 0,2%. A New York mardi, le Dow Jones a pris 0,8% et le Nasdaq 0,6%.

Les Bourses ont profité de l'apaisement de tensions géopolitiques: 'l'aversion au risque a diminué après que Barack Obama se soit engagé à suivre l'alternative diplomatique en ce qui concerne la Syrie', rappelle-t-on chez RTFX.

Si le scénario d'une action militaire contre Damas s'est éloigné, il ne semble pas encore être écarté : Barack Obama se montre prudent sur la faisabilité des propositions russes et les discussions s'annoncent difficiles à l'ONU.

Aussi, des opérateurs préfèrent prendre leurs bénéfices après la séance vigoureuse de la veille, d'autant plus 'qu'il n'y a que peu d'indicateurs susceptibles d'imprimer la tendance aujourd'hui', comme le souligne Chris Weston chez IG.

Le calendrier des statistiques se montre en effet bien peu étoffé aux Etats-Unis cet après-midi, puisque seuls y figurent les stocks des grossistes pour le mois de juillet et les stocks hebdomadaires de pétrole.

Dans la zone euro, les investisseurs ont pris connaissance ce matin d'un creusement du déficit courant de la France à 3,2 milliards d'euros en juillet, et d'un ralentissement de l'inflation en Allemagne à 1,5% en août.

Au Royaume Uni, l'ONS a recensé 1,40 million d'inscrits aux allocations chômage à la fin du mois d'août, soit 32.600 de moins qu'en juillet, ce qui représente un taux en repli de 0,1 point à 4,2% de la population active.

A contre-courant à Londres, Wolseley gagne 0,4% à 3390 pence, aidé par une note de HSBC qui relève sa recommandation de 'neutre' à 'surpondérer' et remonte son objectif de cours de 3210 à 3930 pence sur le titre du fournisseur de matériel de plomberie.

Vivendi recule de 2,2% à 16,5 euros et figure en queue du CAC40 parisien, au lendemain du retrait du candidat présenté par Jean-René Fourtou, Thomas Rabe, à la présidence du groupe de médias et de divertissement.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI