Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Hésite après les chiffres américains

Marché : Hésite après les chiffres américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Comme la veille, les marchés européens hésitent sur la conduite à tenir à l'issue d'une salve de données économiques contrastées en provenance des Etats-Unis, qui s'ajoutent aux indices PMI ternes de la matinée.

Milan, Madrid et Lisbonne gagnent 0,4%, tandis que Londres reste stable, et que Francfort et Bruxelles cèdent 0,1%, Paris, Zurich et Amsterdam 0,2%. A New York, le Dow Jones progresse de 0,5% et le Nasdaq, de 0,8%.

Le secteur manufacturier américain a donné des signaux contradictoires cet après-midi : l'indice Philly Fed a chuté bien plus que prévu, mais la hausse de l'indice PMI flash de Markit s'est révélée plus forte qu'anticipé.

'La résilience de l'économie manufacturière face aux vents contraires du 'shutdown' et de la querelle budgétaire renforce les voix en faveur d'un retrait progressif des injections monétaires', souligne Chris Williamson, chief economist chez Markit.

Il considère cependant que 'le reflux de l'inflation à son niveau le plus bas depuis octobre 2009 suggère que la Fed ne devrait pas se précipiter avant la nouvelle année, la banque centrale étant impatiente de voir des signes de plus grande solidité de la croissance'.

Cette faiblesse de l'inflation s'est d'ailleurs confirmée avec une baisse de 0,2% des prix producteurs en octobre. Parues elles aussi en début d'après-midi, les inscriptions aux allocations chômage ont diminué de 21.000 à 323.000 la semaine dernière.

Par ailleurs, l'indice PMI flash manufacturier chinois a reculé à 50,4 pour le mois de novembre, inférieur au consensus de 50,8, et sa composante des nouvelles commandes est passée en dessous du seuil d'expansion de 50.

Enfin, s'inscrivant à 51,5 en novembre contre 51,9 en octobre, l'indice flash PMI composite Markit de l'Eurozone a signalé un léger ralentissement de la croissance pour le deuxième mois de suite, avec une évolution contrastée selon les pays.

Sur le plan des valeurs, Crédit Suisse cède 0,8% à 26 francs suisses à Zurich, alors que la banque helvétique a annoncé un plan d'adaptation de sa structure juridique destiné à répondre aux nouvelles exigences réglementaires suisse, américaine et britannique.

SABMiller cède 0,2% à 3230 pence à Londres, après la publication des résultats semestriels du brasseur d'origine sud-africaine, marqués par une amélioration de ses marges de rentabilité, mais des perspectives plombées par les effets de changes.

EADS se replie de 1% à 51,7 euros à Paris, alors qu'UBS a retiré le titre de sa liste de valeurs favorites et réduit son objectif de cours de 62 à 59 euros. Par ailleurs, le groupe envisagerait la suppression de 8000 emplois, selon l'agence DPA.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI