Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Hésitations et ordre dispersé en Europe

Marché : Hésitations et ordre dispersé en Europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens débutent l'année sur une note mitigée. Hésitante, la séance pourrait être à l'image de l'année qui s'ouvre.

A environ trois quarts d'heure de la cloche, le CAC 40, un temps repassé en territoire positif, cède environ 0,6%, tandis que l'AEX (Amsterdam) et le Footsie 100 (Londres) se replient de respectivement 0,1 et 0,2% et que Dax (Francfort) est stable. Le Footsie MIB (Milan) et l'Ibex 35 engrangent a contrario 0,9 et 1,3%. A noter aussi la fermeture jusqu'à lundi de la Bourse de Zürich.

'Le volume d'échange demeure anémique', observe-t-on chez FXCM, qui souligne que 'c'est lors de la séance du lundi 5 janvier que les opérateurs feront leur retour en salle de marché des banques et des sociétés de gestion'.

Sur le plan des statistiques, après une nouvelle déception du côté de la Chine puisque l'indice des directeurs d'achat a reculé de 0,2 point en séquentiel pour s'établi à 50,1 points le mois dernier, l'ISM manufacturier américain du mois dernier est ressorti à 55,5 points, après 58,7 points en novembre et contre un consensus de 57,5 points.

Les dépenses de construction ont elles aussi déçu, diminuant de 0,3% en séquentiel en novembre, après +1,2% (chiffre révisé de +1,1%) et alors que les économistes tablaient sur une légère progression.

Dans l'eurozone, le PMI manufacturier s'est pour sa part élevé à 50,6 points en décembre en estimation finale, soit 0,2 point de moins que l'estimation flash et un niveau tout juste supérieur au seuil des cinquante points qui distingue l'expansion de la contraction de l'activité.

Ce nouvel indicateur décevant ne saurait suffire à lui seul à amener la BCE à presser le pas en vue du déploiement d'un programme de rachats d'actifs à brève échéance. Pour autant, son gouverneur Mario Draghi a confié à nos confrères de la presse allemande que les mesures de relance de l'institution font actuellement l'objet de préparatifs en vue d'être opérationnelles pour le début de l'année.

'Nous sommes en pleine préparation technique pour ajuster l'ampleur, le rythme et la nature des mesures qui seraient à prendre début 2015 s'il devient nécessaire de réagir à une trop longue période de faible inflation. Il y a unanimité là-dessus au sein du Conseil des gouverneurs', a-t-il déclaré au quotidien économique Handelsblatt.

Des propos à la tonalité plutôt offensive qui renforcent la thèse d'une activation de la planche à billets d'ici peu, suivant ce que M. Draghi avait déjà déclaré ou à tout le moins sous-entendu ces dernières semaines, tendent à réduire la portée des inquiétudes nées des élections législatives anticipées en Grèce et profitent aux valeurs bancaires comme en témoignent les hausses de Société Générale (+1,4%) et de Crédit Agricole (+1,4%), les deux meilleurs élèves du CAC 40 aujourd'hui.

Enfin, les valeurs énergétiques souffrent une nouvelle fois avec la baisse des prix du pétrole. BP abandonne notamment 0,9% à Londres.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI