Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Hésitant avant le clôture

Marché : Hésitant avant le clôture

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs se montrent partagés sur les places européennes, hésitants entre prises de bénéfices après le rally de la veille, et réouverture dans le vert à Wall Street après un week-end de trois jours.

Madrid avance encore de 0,7%, devant Bruxelles (+0,3%) et Milan (+0,2%), tandis que Zurich reste stable, Paris et Lisbonne cèdent 0,1%, Amsterdam 0,2%, Londres et Francfort 0,3%. A New York, le Dow Jones progresse de 0,6% et le Nasdaq de 1%.

'Après une journée comme celle d'hier, il est impossible d'échapper à un épisode de consolidation', jugeait ce matin un trader, ajoutant 'qu'avec le retour des marchés américains, la séance d'aujourd'hui aura quand même un peu plus de sens'.

'Le calendrier économique cette semaine est très chargé en zone euro et aux Etats-Unis, les investisseurs attendront prudemment la publication des chiffres du chômage américain vendredi afin d'anticiper les décisions de la Fed et prendre position', indique Saxo Banque.

En attendant, l'expansion du secteur manufacturier a accéléré légèrement en août aux Etats-Unis, à en croire l'indice ISM qui s'est accru à 55,7 contre 55,4 le mois précédent, alors que les économistes attendaient une baisse de 1,5 point environ.

En outre, les dépenses de construction aux Etats-Unis ont augmenté de 0,6% au mois de juillet, après une baisse symétrique en juin, et alors que le consensus attendait un rebond deux fois moins prononcé.

Ces chiffres sont venus contredire l'indice PMI de Markit, dévoilé une heure plus tôt : celui-ci est ressorti à 53,1 en août, un niveau inférieur à son estimation 'flash' de 53,9 et aux 53,7 du mois précédent.

'L'enquête est conforme à une croissance très modeste de la production et des embauches, ce qui devrait rendre les responsables nerveux au sujet de la fragilité de l'économie', prévient Chris Williamson, économiste en chef à Markit.

Vodafone perd 5,1% à 203 pence à Londres, après que l'opérateur ait révélé les termes de la cession de ses parts dans Verizon Wireless, ainsi que ses intentions en termes de redistribution à l'issue de cette transaction géante.

Nokia flambe de 35% à plus de quatre euros à Helsinki, en réaction à la cession à Microsoft de la plus grande partie de la branche d'appareils et services du groupe finlandais, dans le cadre d'un accord estimé à plus de 5,4 milliards d'euros.

Le titre entraine dans son sillage ceux d'autres équipementiers télécoms européens : Ericsson progresse de 6,1% à 83,4 couronnes suédoises sur l'OMX, tandis qu'Alcatel-Lucent caracole en tête du SBF120 à Paris (+8,9% à 2,2 euros).

Delhaize avance de 1,5% à 49,8 euros à Bruxelles, aidé par une note d'UBS qui relève sa recommandation de 'neutre' à 'achat', mettant en avant notamment les progrès réalisés par la division américaine du distributeur alimentaire.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI