Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Hésitant après un piètre indice ZEW

Marché : Hésitant après un piètre indice ZEW

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes se montrent hésitantes, partagées entre la vigueur affichée par les marchés américains lundi et une chute sensible de l'indice ZEW du sentiment économique en Allemagne ce matin.

Francfort gagne 0,6%, Amsterdam 0,3%, Londres 0,2% et Paris 0,1%, Bruxelles et Zurich stagnent, Madrid cède 0,1%, Milan perd 0,7% et Lisbonne 0,8%. La veille à New York, le Dow Jones et le Nasdaq ont pris près de 0,7% et de 1,8% respectivement.

'Autre séance, autre record pour Wall Street', se réjouit Alastair McCaig, analyste chez IG. 'Les craintes portant sur l'effet des conditions météorologiques sur les marchés américains ont vite été jetées à la corbeille'.

Les marchés européens pâtissent toutefois d'un recul de l'indice ZEW : il rétrocède 10,1 points à 33,1 en mai, alors que les économistes n'attendaient qu'un recul beaucoup plus modeste, aux environs de 41.

'Des signes indiquent déjà que l'Allemagne ne sera pas capable de maintenir son rythme de croissance rapide', estime Clemens Fuest, le président du ZEW, qui 'table néanmoins sur une dynamique sous-jacente positive pour le développement économique sur l'année'.

Les opérateurs doivent encore prendre connaissance, aux Etats-Unis, des prix à l'importation, des stocks des entreprises et surtout des ventes de détail, anticipées par le consensus en hausse de 0,4% au mois de mars.

'Les ventes au détail ne sont pas l'indicateur le plus attendu par les investisseurs. Toutefois, leur faiblesse, au moins apparente, devrait renforcer les perspectives de stabilité durable des taux directeurs du Fed', estime-t-on chez Aurel BGC.

Côté valeurs, ThyssenKrupp prend la tête à Francfort avec un gain de 5,5% à 22,4 euros, entouré pour la parution de résultats meilleurs que prévu au titre du deuxième trimestre comptable et pour un relèvement d'objectifs par le conglomérat industriel.

A l'opposé sur le DAX, E.On recule de 1,9% à 13,3 euros : le groupe énergétique a vu son bénéfice net part du groupe trimestriel divisé par trois, sur fond d'une douceur relative des températures hivernales en début d'année.

Airbus Group bondit de 5,4% à 52,1 euros à Paris, à la suite de la présentation d'un résultat net pratiquement doublé sur les trois premiers mois de l'année, le constructeur aéronautique ayant par ailleurs confirmé ses prévisions.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...