Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Frileux en ces temps d'incertitudes

Marché : Frileux en ces temps d'incertitudes

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les incertitudes sur les décisions de politique monétaire ainsi que les chiffres sur l'emploi américain préoccupent les investisseurs.

A quelques minutes de la clôture, Paris grappille 0,1%, Bruxelles 0,2%, Francfort avance de 0,3%, Londres et Milan de 0,6%, Lisbonne gagne 1,1%, Madrid 1,3%, Zurich 1,5%, tandis qu'Amsterdam perd 0,1%.

'Les investisseurs parient sur une poursuite de la politique monétaire accommodante dela Fed aux Etats-Unis au vu de la publication de mauvais indicateurs économiques', souligne Saxo Banque.

Ce jeudi, seront dévoilées les décisions de la Banque d'Angleterre et de la BCE, à l'heure du déjeuner. Le lendemain, les opérateurs prendront connaissance du rapport sur l'emploi aux Etats-Unis.

Les données du jour n'ont pas réellement fait bouger les marchés, plutôt dans l'attente des annonces de fin de semaine.

Ainsi, le déficit commercial des Etats-Unis s'est creusé moins que prévu en avril, l'augmentation des importations du pays s'étant également accompagnée d'une hausse des exportations.

Le déficit est passé de 37,1 milliards de dollars au mois de mars (chiffre révisé après 38,8 milliards en première estimation) à 40,3 milliards de dollars en avril.

En avril 2013, par rapport à mars 2013, l'indice des prix à la production industrielle a enregistré une baisse de 0,6% dans la zone euro et de 0,7% dans l'UE, selon les estimations publiées par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

Par ailleurs, le nombre de chômeurs en Espagne a diminué de 98.265 personnes à la fin du mois de mai 2013 par rapport au mois précédent, selon le ministère de l'emploi espagnol. Le nombre de chômeurs inscrits s'élevait donc à 4.890.928 à la fin du mois dernier, révèlent ces données.

Sur le front des valeurs, Ahold perd 2,6% à 12,2 euros, après s'être déclaré prudent sur son activité à l'occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, ce qui ne l'a pas empêché de multiplier par quatre le montant de son programme de rachats d'actions.

BASF recule de 1,2% à 74,9 euros, suite à un point ce matin sur ses ambitions dans la région Asie Pacifique, où ses ventes devraient atteindre 25 milliards d'euros en 2020.

Volkswagen lâche 1,3% à 164,9 euros, alors qu'en mai, les ventes de la marque automobile en Amérique du Nord ont reculé de 1,7% par rapport à mai 2012, à 38.013 véhicules.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI