Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Forte tension des taux longs US après le PMI

Marché : Forte tension des taux longs US après le PMI

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le 'flash PMI' manufacturier américain vient de paraître et il surpasse les anticipations à 53,2 (contre 51,9 en juin).

Il en résulte une forte tension des taux longs US qui grimpent vers 2,60%.

En Europe, les marchés obligataires avaient replongé vers leurs planchers du mois de juillet dès ce matin (avec un Bund en chute libre de -5% pour un rendement de 1,635% et une OAT qui flirte avec les 2,3%) grâce à de 'bons' PMI manufacturier publiés en France et Allemagne ce matin.

Tellement bons d'ailleurs que personne n'a rien vu venir et que le redressement de l'activité industrielle en France et en Allemagne a échappé à la plupart des observateurs.

Idem pour l'accélération dans le secteur des 'services' qui survient sans le moindre frémissement du marché du travail (nouveau recul de l'intérim en juin en France).

Bien sur, les commentateur jugent que le rebond des indices PMI européens au mois de juillet constitue un nouvelle 'très positive': il serait intéressant qu'ils mettent de côté leur ravissement pour expliquer comment une telle embellie à pu se dessiner à leur insu.

Ainsi, en France, le PMI 'flash' manufacturier s'est repris, passant de 48,4 à 49,8 en juillet, celui des 'services' remonte de 47,5 à 48,3, le PMI global qui affiche 48,8 se rapproche du seuil d'expansion de 50, préfigurant une reprise de la croissance en seconde partie d'année.

En Allemagne, le PMI manufacturier dépasse le seuil technique des 50 (il atteint 50,3) pour la première fois depuis février le seuil de 50, et l'indice composite 'global' qui intègre aussi les 'services' s'envole vers 52,8... déjouant les pronostics les plus optimistes.
Là encore, il serait intéressant de connaître le détail de la méthode de calcul de Markit et de s'assurer qu'aucun changement de méthodologie n'est survenu dans l'intervalle.

Publié dans la nuit, l'indice PMI compilé par HSBC auprès des directeurs d'achats chinois est ressorti en baisse à 47,7 pour le mois de juillet, contre 48,2 le mois précédent, touchant un nouveau plus bas de 11 mois.

Autre bonne surprise, les ventes de détail en Italie ont connu leur 1ère remontée depuis mars 2012 (à +0,1% en mai) mais la tendance de fond demeure négative: -1,1% sur les 12 derniers mois et pratiquement -3% sur les cinq premiers mois de l'année 2013.

Les BTP italien (maturité 2023) affichent un rendement quasi-inchangé de 4,365% (contre 4,36% la veille).
La plupart des économistes tablent sur un redressement de l'économie italienne au second semestre mais s'attendent à une récession de -2% sur l'ensemble de l'année 2013.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI