Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ford veut fabriquer un tiers de véhicules d'ici 2017

Marché : Ford veut fabriquer un tiers de véhicules d'ici 2017

Marché : Ford veut fabriquer un tiers de véhicules d'ici 2017Marché : Ford veut fabriquer un tiers de véhicules d'ici 2017

WAYNE, Michigan (Reuters) - Ford prévoit d'augmenter d'un tiers sa production de véhicules à travers le monde d'ici 2017 en se dotant de nouvelles usines dans les marchés émergents, en transformant ses méthodes de production et en faisant tourner la plupart de ses sites 24 heures sur 24, a annoncé lundi la direction du constructeur automobile américain.

L'objectif est de fabriquer environ huit millions de véhicules contre six millions en 2013.

Ces efforts s'inscrivent dans le cadre du projet "One Ford" mis en oeuvre par le directeur général Alan Mulally pour réduire les coûts et augmenter la production en adoptant une stratégie unique de fabrication. Cette stratégie est au coeur du plan de restructuration de Ford appliqué depuis sept ans par Alan Mulally.

"Comme nous nous sommes restructurés et avons respecté notre principe essentiel consistant à adapter nos capacités à la demande, nous sommes maintenant en mesure d'utiliser pleinement nos capacités à travers le monde et d'en tirer absolument le maximum", a dit John Fleming, responsable mondial de la fabrication, à l'occasion d'une cérémonie pour le centenaire de la première chaîne de montage installée par Henry Ford.

D'ici 2017, lorsque Ford disposera d'environ 80 usines, le constructeur américain prévoit de fabriquer quasiment l'intégralité de ses voitures et camions à partir de neuf plates-formes, contre 15 actuellement.

A cette même date, 90% de ses usines à travers le monde, contre 65% actuellement, fonctionneront en trois-huit, ce qui augmentera la production de 30%.

Deuxième constructeur américain, Ford a entrepris de construire 14 nouvelles usines dans le cadre d'une stratégie d'expansion mondiale lancée en 2011 dans des pays comme la Chine et l'Inde.

Deepa Seetharaman, avec Paul Lienert à Detroit; Bertrand Boucey pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI