Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Fin de semaine sur des prises de bénéfices

Marché : Fin de semaine sur des prises de bénéfices

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens continuent de faire l'objet de prises de bénéfices cet après-midi, des données américaines ternes étant venues s'ajouter à l'indice Ifo et aux publications trimestrielles de la matinée.

Zurich surnage avec un gain de 0,2% et Londres se stabilise, mais Francfort cède 0,1%, Paris 0,3%, Amsterdam 0,5%, Bruxelles recule de 0,8%, Lisbonne de 1,2%, Madrid de 1,3%, et Milan de 1,5%. Wall Street grappille de son côté de 0,1%.

'Les marchés semblent surachetés à court terme, ce qui, combiné à des publications mitigées qui émanent des entreprises européennes, incite à certaines prises de profits', explique Brenda Kelly, stratégiste marché senior chez IG.

Le moral des investisseurs se trouve aussi grevé par l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, qui se détériore à 107,4 en octobre contre 107,7 le mois précédent, alors que le consensus tablait sur une amélioration symétrique.

'La vraie surprise vient néanmoins de la chute de la composante des attentes, indiquant que l'activité économique allemande ne va pas défier la loi de la gravité au milieu d'une reprise économique graduelle dans la zone euro', souligne Natixis.

Aux Etats-Unis aussi les données du jour se montrent ternes : les commandes de biens durables hors transports ont diminué de 0,1% en septembre, et l'indice de confiance 'UMich' a été révisé en baisse à 73,2 au titre d'octobre.

En revanche, le PIB du Royaume Uni a augmenté de 0,8% au troisième trimestre 2013 selon une estimation préliminaire, marquant donc une petite accélération par rapport à la croissance de 0,7% observée sur le deuxième trimestre.

Du côté des valeurs, BASF parvient à progresser de 1,3% à 75,1 euros à Francfort, le numéro un mondial de la chimie ayant maintenu ses prévisions pour 2013, même s'il n'attend aucune reprise économique d'ici la fin de l'année.

A Paris, les publications de Schneider Electric (+2,2% à 61,9 euros), Renault (-2,9% à 66,3 euros) et Kering (-3% à 167 euros) se trouvent sanctionnées, à la différence de celle de Saint-Gobain (+4,1% à 39,4 euros).

Electrolux chute enfin de 6,5% à 161 couronnes suédoises à Stockholm, délaissé pour l'annonce d'une baisse des profits qui conduit le groupe électroménager scandinave à préparer des mesures de réduction de personnel.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...