Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Fébrilité avant une semaine chargée

Marché : Fébrilité avant une semaine chargée

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices européens commencent la semaine en ordre dispersé, semblant hésiter sur la conduite à tenir alors que les données économiques comme les publications de résultats s'annoncent particulièrement nombreuses dans les jours à venir.

Paris prend 0,3%, devant Londres et Lisbonne (+0,1%), tandis que Francfort et Madrid stagnent, et que Milan, Amsterdam et Bruxelles cèdent 0,1%, et Zurich 0,4%. A New York, le Dow Jones a perdu 0,7% et le Nasdaq 0,5% vendredi soir.

'Les marchés actions européens ont reconstitué une petite partie de leurs gains annuels, mais ils ont les plus grandes difficultés à enchainer les séances haussières', souligne Judith Danan, Head of Sales Trading de CMC Markets France.

'Les flux d'investissement sur les indices européens demeurent relativement modestes. Chaque publication macroéconomique, annonce de résultats d'entreprise ou nouvelle géopolitique est de nature à provoquer des réactions correctives', explique-t-elle.

Seules les promesses de ventes de logements en juin sont prévues au chapitre statistique aux Etats-Unis ce jour, mais les prochains seront chargés, avec en particulier une première estimation de la croissance au deuxième trimestre et les chiffres de l'emploi en juillet.

Par ailleurs, la saison des résultats va se poursuivre avec des valeurs de la trempe d'American Express, les groupes de santé Pfizer et Merck, les géants pétroliers ExxonMobil et Chevron, ainsi que Procter & Gamble.

De ce côté de l'Atlantique aussi les publications vont se montrer fournies : on peut citer pêle-mêle Deutsche Bank, UBS, BP, Barclays, Bayer, Saint-Gobain, Schneider Electric, Barclays, BT, Siemens, Volkswagen, BNP Paribas et Société Générale.

En attendant cette avalanche, l'action Ryanair s'adjuge 4,3% à 7,1 euros à Dublin, entourée après la présentation par la compagnie irlandaise à bas coûts d'un bénéfice net supérieur au consensus au titre du trimestre écoulé.

Renault prend 1,1% à 70,2 euros à Paris, dans le sillage des bons résultats de Nissan, dont le bénéfice net a bondi de plus de 36% au premier trimestre à la faveur d'une amélioration de la demande en Amérique du Nord, en Chine et en Europe.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI