Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Entame la nouvelle année du mauvais pied

Marché : Entame la nouvelle année du mauvais pied

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés actions européens entament cette nouvelle année 2014 du mauvais pied, en dépit d'un indice PMI qui semble à première vue encourageant pour la reprise économique sur le vieux continent.

Milan et Lisbonne grignotent 0,1%, mais Amsterdam et Zurich cèdent 0,2%, Londres 0,4%, Francfort perd 0,6%, Paris et Bruxelles chutent de 0,9%, et Madrid de 1,2%. A New York mardi, le Dow Jones et le Nasdaq ont pourtant gagné autour de 0,5%.

Les places européennes ne profitent donc pas de la reprise du secteur manufacturier de la zone euro qui s'est accélérée de nouveau fin 2013, au vu de l'indice PMI final Markit qui s'est redressé à 52,7 en décembre, un plus haut de 31 mois.

Ce chiffre s'avère toutefois inchangé par rapport à sa dernière estimation flash et surtout, le détail révèle une divergence inquiétante entre la France et le reste de la zone euro : en baisse à 47, l'indice français a atteint un plus bas de sept mois.

'Les entreprises françaises mentionnent un climat d'incertitude persistant qui incite les clients à limiter les dépenses et les investissements pourtant nécessaires à la reprise du secteur', explique Jack Kennedy, senior economist à Markit et auteur du rapport.

De plus, 'l'indice PMI manufacturier de HSBC de la Chine, paru la veille, signale que les jours de croissance exceptionnelle de l'économie chinoise sont peut-être bien en train de toucher à leur fin', souligne-t-on chez Monex Capital.

Seront également publiés, cet après-midi aux Etats-Unis, les indices PMI et ISM manufacturier pour décembre, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et les dépenses de construction pour novembre.

Côté valeurs, Fiat grimpe de 12,7% à 6,7 euros à Milan, entouré pour l'annonce par le constructeur automobile italien du rachat de 41,5% du capital de sa filiale américaine Chrysler, transaction qui lui permet de la contrôler à 100%.

A l'opposé sur le FTSE MIB, Telecom Italia recule de 1,5% à 71 centimes d'euros, alors que Crédit Suisse reprend un suivi sur le titre de l'opérateur télécoms avec une opinion 'neutre' et un objectif de cours de 0,7 euro.

Royal Dutch Shell grappille 0,3% à 26 euros à Amsterdam, sur fond de finalisation de l'acquisition des activités de gaz naturel liquéfié (GNL) de Repsol hors d'Amérique du Nord, pour un montant global de 4,1 milliards de dollars.

CGG recule de 2,1% à 12,3 euros et figure dans le bas du SBF120 à Paris : d'après certaines sources, les analystes d'UBS auraient décidé de ramener de 'achat' à 'conserver' leur recommandation sur le titre du groupe d'études géophysiques.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...