Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : En panne de catalyseur à la hausse

Marché : En panne de catalyseur à la hausse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se contractent modestement dans leur majorité, au lendemain d'une clôture en berne à New York et en l'absence de catalyseur clair pour justifier une poursuite des achats.

Milan et Bruxelles grappillent moins de 0,1%, Madrid stagne, tandis que Francfort et Amsterdam cèdent 0,2%, Paris et Londres 0,3%, Zurich 0,4% et Lisbonne 0,8%. Wall Street a perdu près de 0,2% la veille et Tokyo, 0,5% ce matin.

'Les perspectives d'une correction semblent s'amplifier', estime Chris Weston, stratège de marché chez IG. 'Sachant que la saison des résultats touche à sa fin, la question est de savoir quel sera le prochain catalyseur qui permettra aux acheteurs de poursuivre leur ascension'.

Le calendrier économique se montre d'ailleurs maigre ce mercredi : aux Etats-Unis cet après-midi, seuls sont attendus les stocks hebdomadaires de pétrole et les ventes de logements neufs pour le mois de janvier.

'Les conditions météorologiques ne laissent que peu de doute quant à l'orientation des ventes de logements neufs le mois dernier. D'ailleurs, les résultats de l'enquête de la NAHB se sont effondrés en février', souligne-t-on chez Aurel BGC.

De ce côté de l'Atlantique, l'économie britannique a progressé de 1,8% sur l'ensemble de l'année écoulée par rapport à 2012, un taux révisé en baisse de 0,1 point par l'office national de statistiques.

AB InBev figure dans le peloton de tête à Bruxelles avec un gain de 1,1% à 75,1 euros, profitant de bénéfices meilleurs que prévu en 2013 pour le brasseur international, grâce à un effet prix qui a largement compensé un tassement de ses volumes.

De même, Holcim progresse de 0,8% à 70,6 francs suisses à Zurich, porté par la publication d'un résultat net part du groupe doublé en 2013, grâce en particulier au plan d'économies du groupe de matériaux de construction.

Repsol grappille 0,3% à 18,4 euros à Madrid, le groupe pétrolier espagnol ayant fait état mardi soir de résultats annuels en légère baisse, et annoncé que la conclusion d'un accord définitif sur l'expropriation d'YPF se profilait.

A la Bourse de Paris, les investisseurs saluent les résultats de Bouygues (+2,7% à 31,1 euros), mais pas ceux d'Airbus (-0,6% à 52,8 euros), et sanctionnent LVMH (-1,7% à 135 euros) pour une dégradation d'opinion chez Crédit Suisse.

La plus forte baisse du CAC40 (et du Bel20) revient toutefois à Solvay (-3,4% à 108,6 euros), le bénéfice net ajusté du groupe de chimie belge ayant été presque divisé par deux sur l'ensemble de l'exercice écoulé.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI