Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : En ordre dispersé après l'IFO

Marché : En ordre dispersé après l'IFO

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bilan de mi-séance mitigé pour les principales places européennes après la publication d'un indice IFO décevant.

Nouvel indicateur préoccupant dans la zone euro avec l'indice IFO pour le mois de septembre. Les bourses du Vieux Continent y réagissent de façon différente : si le CAC 40 progresse de 0,2% aux alentours de midi, tout comme le SMI (Zürich) et que le MIB (Milan) engrange 0,5%, les places de Francfort, Londres et Madrid se replient en effet de respectivement 0,1, 0,2 et 0,5%.

Les PMI de la zone euro ont déçu hier et c'est donc aujourd'hui au tour de l'indice IFO de ne pas répondre aux attentes des économistes. Mesurant le climat des affaires en Allemagne, il est en effet ressorti à 104,7 points, après 106,3 points le mois dernier et contre environ 106 points anticipés par le consensus.

De quoi s'inquiéter à nouveau pour la première économie de la zone euro, dont la croissance a déjà reculé de 0,2% au deuxième trimestre.

'L'économie allemande ne fonctionne plus de manière satisfaisante', a même commenté, lapidaire, le président de l'institut d'études économiques basé à Munich Hans-Werner Sinn.

'Les chiffres d'aujourd'hui illustrent quand même l'existence de risques baissiers autour de l'économie allemande', renchérit Natixis, pour qui 'une locomotive allemande en perte de vitesse constitue de surcroît un mauvais présage pour la zone euro et maintient la BCE sous pression'.

Plus largement, si 'la correction d'hier est censée avoir gommé les récents excès en termes de valorisation, il existe encore beaucoup d'incertitudes sur la santé de l'économie chinoise et bon nombre de questions en suspens, et finalement assez peu de motifs de se réjouir', estime un trader.

Il est par ailleurs hautement improbable qu'un bon chiffre des ventes de logements neufs aux Etats-Unis en août puisse dissiper les doutes - légitimes - des investisseurs.

Sur le front des valeurs, Total, plus forte hausse du CAC 40, grimpe de 1,6% après l'annonce d'une prise de participation de Total Energy Ventures dans la société californienne NexSteppe.

A Zürich, Adecco se replie de son côté de 3,3%. La direction a il est vrai annoncé que la reprise d'activité traditionnellement observée à la rentrée était plus faible que d'habitude.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI