Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : En Bourse, Credit Suisse invite à jouer le QE

Marché : En Bourse, Credit Suisse invite à jouer le QE

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les analystes de Credit Suisse ont 'digéré' les annonces de la BCE intervenues la veille, à savoir : non seulement une baisse des taux, mais surtout le lancement d'un plan d'assouplissement quantitatif qui n'est pas sans rappeler les QE (pour 'quantitative easing') de la Réserve fédérale américaine. Les spécialistes en sont convaincus : la valorisation actuelle des actions européennes ne reflète pas encore ce QE, tout spécialement celle des cycliques, des financières et des pays périphériques de la zone euro. Sans oublier la France.

'De fait, la Banque centrale européenne va se lancer dans une forme de QE', estiment les spécialistes. Dès le mois d'octobre, elle va réaliser des rachats d'actifs obligataires du secteur privé uniquement (pas d'obligations d'Etat) qui ne seront pas 'stérilisés', c'est-à-dire non accompagnés du retrait d'un montant équivalent de liquidités.

La BCE entend ainsi augmenter significativement la taille de son bilan, ce qui devrait induire une baisse de l'euro dans la zone des 1,20 dollar, anticipe Credit Suisse. Un bon point pour les sociétés exportatrices.

De plus, 'les risques géopolitiques en Ukraine pourraient avoir dépassé leur point haut', estime Credit Suisse.

Quelles pourraient être les conséquences pour les prix des actifs du Vieux Continent ? Si l'on considère les marchés obligataires, dont les taux sont souvent négatifs, la messe est dite. 'Nous pensons que le QE est pleinement pris en compte par les cours actuels des Bunds', c'est-à-dire les obligations d'Etat allemandes, la référence en Europe. Le “Bund” à dix ans offre pour l'heure un rendement inférieur à 1% l'an.

En revanche, les actions ne semblent pas encore intégrer la politique monétaire aussi non conventionnelle qu'inédite de l'établissement dirigé par Mario Draghi. Credit Suisse est en le premier surpris : 'la BCE se montre plus pro-active que nous ne l'aurions pensé', indique une note de recherche. Les liquidités qui s'annoncent devraient non seulement doper mécaniquement les valorisations, mais aussi in fine la conjoncture économique du Vieux Continent. Autant de points positifs pour les marchés boursiers.

Quelles actions jouer en Europe ? D'abord les valeurs cycliques, dont le PER relatif par rapport aux défensives se situe 'à un plus bas de trois ans'. L'un des paris de Credit Suisse : le groupe suisse de travail temporaire Adecco, mais aussi les titres automobiles.

Bien évidemment, les valeurs financières devraient être portées par la nouvelle baisse de taux autant que par le QE. A jouer, selon Credit Suisse : Société Générale, Deutsche Bank, Natixis, mais aussi les assureurs Allianz et AXA.

D'un point de vue géographique, les actions des Etats périphériques de la zone euro (Espagne, Italie) profiteront de ce QE : 'la politique de la BCE est conçue pour (les) soutenir de manière disproportionnée', ce qui conduit les analystes à s'intéresser à des titres de financières comme Caixabank en Espagne, ou Intesa en Italie. Les conditions de crédit des entreprises locales s'amélioreront elles aussi, ce dont des valeurs comme le pneumaticien Pirelli pourraient profiter.

Enfin, Credit Suisse souligne que le marché boursier parisien lui paraît survendu, et que son cours actuel lui semble refléter désormais la faiblesse des indices d'activité PMI. La sanction boursière leur semble d'autant plus excessive que les valeurs du CAC 40 réalisent seulement 45% de leur activité en France. 'L'Oréal, Publicis, et Saint-Gobain, qui réalisent 70% de leur chiffre d'affaires hors de l'Hexagone, ont cependant sous-performé le marché depuis le début de l'année'. Sans oublier Arkema et Atos. A suivre.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...