Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Écarts impressionnants de performances en 2015

Marché : Écarts impressionnants de performances en 2015

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris aura connu une année 2015 faste dans l'ensemble, avec pour l'heure des hausses de 9,2% pour le CAC40 et de 9,6% pour le SBF120 depuis le 1er janvier, mais avec des écarts impressionnants selon les valeurs.

Ainsi, parmi les composantes du CAC40, la palme de la plus forte hausse devrait revenir cette année à Peugeot (+58%, juste devant son pair Renault), une progression largement imputable au succès du fameux plan stratégique 'Back in the Race'.

Le constructeur automobile sochalien a notamment fait exploser les compteurs au premier semestre avec un résultat opérationnel courant multiplié par quatre, confirmant le retour en grâce d'un groupe en avance sur son plan de marche.

ArcelorMittal devrait par contre faire figure de grand perdant de l'année sur le CAC40, le titre du sidérurgiste affichant pour l'heure un cours plus que divisé par deux (-57% environ) depuis le 1er janvier.

Le géant de l'acier a largement souffert d'un contexte difficile pour les matières premières, en particulier du fait des craintes pour la croissance économique chinoise qui ont constitué un thème récurrent de l'actualité boursière cette année.

Concernant le SBF120, Sartorius Stedim Biotech s'est très nettement distingué en tête du palmarès, avec une envolée d'environ 120% sur l'année : il est vrai que l'équipementier à destination des 'biotechs' a relevé ses objectifs pas moins de trois fois au cours de l'exercice.

Les analystes ont pu louer son positionnement stratégique 'clé', son offre complète ainsi que la sécurité de ses produits dans le domaine de la bioproduction, autant d'éléments qui se sont traduits selon eux par des prises de parts de marché.

A l'opposé, Vallourec a accusé (à peu près ex aequo avec Maurel & Prom) l'une des pires performances du SBF120, le titre du spécialiste des tubes sans soudures ayant plongé de 61% dans un contexte largement sinistré pour le secteur parapétrolier.

A l'opposé, Vallourec a accusé (à peu près ex aequo avec Maurel & Prom) l'une des pires performances du SBF120, le titre du spécialiste des tubes sans soudures ayant plongé de 61% dans un contexte largement sinistré pour le secteur parapétrolier.

La chute des cours de l'or noir, qui a amené nombre d'acteurs du secteur pétrolier à réduire drastiquement leurs investissements en équipements OCTG, s'est en effet traduite par de lourdes pertes pour le groupe.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...