Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dubitatif mais reste confiant

Marché : Dubitatif mais reste confiant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les investisseurs essaient de se convaincre de la faible probabilité d'un scenario noir aux Etats-Unis.

Londres et Amsterdam gravitent à l'équilibre, Francfort perd 0,1%, Zurich 0,6%, tandis que Lisbonne grignote 0,1%, Bruxelles avance de 0,2%, Madrid de 0,3%, Paris de 0,5% et Milan de 1,1%.

'La journée sera calme en raison de l'annulation de la publication des chiffres sur le chômage aux Etats-Unis pour le mois de septembre à la suite de la crise budgétaire qui touche le pays actuellement', indique Saxo Banque.

La politique américaine fait toujours l'objet de toutes les attentions. 'Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds Monétaire International, a accentué hier la pression sur les deux camps politiques américains en insistant sur les conséquences non seulement nationales mais surtout internationales', souligne Daniel Gravier, directeur général de XTB France.

'Le Trésor américain a averti hier qu'un défaut de paiement des Etats-Unis sur leur dette serait sans précédent et potentiellement catastrophique, avec un impact plus grave que la crise financière de 2008', rappelle Barclays Bourse, ajoutant que le Président de la chambre des Représentants, John Boehner (Républicain), a déclaré qu'il ne laissera pas les Etats-Unis faire faillite le 17 octobre.

Scott Glasser, gérant et chef adjoint des investissements chez Clearbridge, filiale de Legg Mason, estime pour sa part que l'impact à court terme d'un 'shutdown' sur l'économie sera relativement limité. 'En revanche, si la situation persistait pendant plusieurs semaines, l'impact se ferait sentir progressivement sur le PIB du quatrième trimestre', prévient-il.

Selon le professionnel, les investisseurs sont davantage préoccupés par les négociations à venir sur le plafond de la dette, qui doit être relevé avant le 17 octobre.

Clearbridge reste optimiste quant à la santé de l'économie et des marchés boursiers aux Etats-Unis à long terme, et pense que toute perturbation liée à le fermeture partielle de certains services administratifs ne s'inscrira pas dans la durée.

Novartis recule de 1% à 67,6 francs suisses, bien que le groupe a confirmé, en passant en revue quatre années de données cliniques, que son médicament Gilenya destiné à lutter contre la sclérose en plaques réduisait sensiblement la perte de volume du cerveau causée par la maladie.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI