Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Dix paradis fiscaux liés à Londres acceptent plus de transparence

Marché : Dix paradis fiscaux liés à Londres acceptent plus de transparence

Marché : Dix paradis fiscaux liés à Londres acceptent plus de transparenceMarché : Dix paradis fiscaux liés à Londres acceptent plus de transparence

LONDRES (Reuters) - David Cameron, Premier ministre britannique, a convaincu samedi dix territoires d'outre-mer ou dépendances de la Couronne considérés comme des paradis fiscaux de signer un traité international sur la transparence bancaire.

Les territoires concernés ont accepté d'obéir à la Convention multilatérale concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale, qui a été rédigée à l'initiative de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

Le document, déjà signé par une cinquantaine de pays, s'appliquera désormais à l'archipel des Bermudes, aux îles Vierges britanniques, les îles Caïmans, Gibraltar, Anguilla, Montserrat, les îles Turques-et-Caïques, Jersey, Guernesey et l'île de Man.

"C'est important de remettre de l'ordre chez nous", a dit David Cameron, qui a salué "une avancée très positive", avant de retrouver lundi et mardi en Irlande du Nord les autres dirigeants du G8 pour un sommet consacré en bonne partie à l'évasion fiscale.

Le Premier ministre a précédemment affiché sa détermination à "balayer" le secret bancaire, dans une interview publiée samedi par le Guardian.

"Nous devons en savoir davantage sur les propriétaires d'entreprises -ceux qui perçoivent les bénéfices- car c'est de cette manière que beaucoup d'individus et beaucoup de sociétés échappent à l'impôt, en utilisant des sociétés opaques dans des territoires opaques", a-t-il plaidé.

William James; Tangi Salaün et Julien Dury pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI