Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Deutsche Bank étudierait une scission de la gestion d'actifs

Marché : Deutsche Bank étudierait une scission de la gestion d'actifs

Marché : Deutsche Bank étudierait une scission de la gestion d'actifsMarché : Deutsche Bank étudierait une scission de la gestion d'actifs

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank étudie une scission de sa filiale de gestion d'actifs comme l'une des possibilités de renforcer ses fonds propres, écrit le Financial Times vendredi, citant des sources au fait du dossier.

La première banque allemande n'a pas encore décidé si elle introduirait en Bourse une participation minoritaire de sa filiale et toute décision en la matière n'interviendra sans doute pas avant le premier semestre 2017, ajoute le quotidien financier.

Le président du directoire de la banque, John Cryan, avait dit au personnel le mois dernier qu'il ne comptait pas vendre cet actif, considéré comme l'un des rouages essentiels du "business model" de l'établissement.

Deutsche Bank s'est abstenu de tout commentaire.

L'agence Bloomberg a rapporté jeudi que Deutsche Bank discutait de façon informelle avec des intermédiaires financiers d'une augmentation de capital, entre autres possibilités, si les frais de litige l'obligeaient à recourir à ce moyen.

Ces intermédiaires de Wall Street proposent d'aider la banque allemande à placer pour cinq milliards d'euros de titres environ, le montant maximal possible sans passer par le feu vert des actionnaires, ajoute Bloomberg, qui évoque aussi des cessions d'actifs.

Bloomberg écrit aussi que Deutsche Bank pourrait également s'adresser directement aux actionnaires pour obtenir des fonds.

La banque, qui s'expose à une amende pouvant atteindre 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) aux Etats-Unis, n'a encore pris aucune décision et elle pourrait tout aussi bien renoncer à augmenter son capital, poursuit l'agence.

Par ailleurs, les fonds spéculatifs britannique Marshall Wace et américain Discovery Capital Management, qui avaient ouvert de grosses positions à découvert sur la banque allemande, sont en train de les réduire.

Ces positions courtes, parmi les plus lourdes engagées contre Deutsche Bank, avaient été ouvertes avant que la crise ne se fasse jour voici trois semaines.

Le fait que ces deux fonds les allègent depuis une semaine indique qu'ils parient sur une remontée de l'action, qui avait touché un plus bas le 30 septembre. De fait l'action Deutsche Bank se redresse légèrement ces derniers jours et prenait 0,8% vendredi en ouverture de la Bourse de Francfort.

Les deux fonds n'ont fait aucun commentaire sur leur décision.

Le montant total des positions à découvert sur Deutsche Bank est passé à 5,34% de l'encours mercredi, après un pic de 6,39% mardi, à comparer à moins de 2% à la mi-septembre, selon des données de Markit.

Le droit européen oblige les investisseurs à découvert à déclarer leur position s'ils empruntent plus de 0,5% des titres d'une société, ce qui permet de suivre leur activité.

(Maria Sheahan, Ismail Shakil, Maiya Keidan et Svea Herbst-Bayliss, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...