Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Détente des taux en Europe après série de stats

Marché : Détente des taux en Europe après série de stats

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après plusieurs séances de grand calme, il semblerait qu'une petite vague d'aversion au risque se dessine au détriment des actions et en faveur des bons du Trésor gouvernementaux.

Une petite exception qui confirme la règle se matérialise aux Etats Unis puisque les T-Bonds progressent (détente du rendement de 3Pts de base à 2,33%) en même temps que le 'S&P' repasse au-dessus des 2.050 tandis que le Nasdaq -tiré par les valeurs les plus volatiles- s'adjuge +0,35%.

Plus classiquement, les Bunds se détendent nettement (-5Pts de base à 10,75%) et les OAT également (à 1,14%) alors que les chiffres économiques publiés en France et en Allemagne sont carrément décevants.

Selon l'institut Markit, l'indice PMI manufacturier français est ressorti à 48,4 points pour le mois en cours. Ainsi l'activité dans le secteur privé accuse-t-elle un septième mois de contraction consécutive.
L'Allemagne de son côté voit les prix à la production baisser de -1% et ancrer le secteur industrielle dans un processus déflationniste 'à la japonaise' (le scénario le plus redouté).

L'atonie globale de l'économie en zone euro continue d'inquiéter les opérateurs:
l'indice PMI composite 'flash Markit', qui agrège l'activité du secteur des services et de celui de l'industrie manufacturière, s'est en effet replié de 0,7 point en séquentiel à 51,4 points ce mois-ci en estimation 'flash', soit un plus bas depuis juillet 2013 (alors que le consensus tablait sur une hausse à 52,3).

Les taux se détendent donc également au Sud de l'Europe (l'Italie est au moins autant en panne que la France), avec des BTP à 2,30% contre 2,33% (même rendement que des T-Bonds US) et des 'bonos' à 2,10% (-3Pts de base) qui le disputent aux Gilts britanniques (-5Pts de base à 2,1% contre 2,15%).

De l'autre côté de l'Atlantique, les opérateurs doivent digérer une véritable déferlante de chiffres tous azimuts: les prix à la consommation sont restés stables le mois dernier (recul de la facture énergétique oblige).

L'indice PMI manufacturier 'flash Markit' s'est élevé à 54,7 points ce mois-ci, contre 55,9 en octobre.
Un recul qui laisse entrevoir un ralentissement de la croissance américaine autour de 2,5% au quatrième trimestre, contre 3,5% au troisième trimestre.

L'indice des indicateurs avancés a toutefois progressé à un rythme supérieur aux attentes en octobre : +0,9% à 105,2 points, après une progression de 0,7% en septembre et alors que les économistes attendaient une hausse de l'ordre de 0,6%.

Les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont augmenté de 1,5% à 5,26 millions d'unités (après 5,18 millions en septembre) selon la NAR.
Sur 12 mois écoulés, il ne s'agit pas franchement d'un 'boom' dans l'immobilier d'occasion puisque les ventes ont progressé de 2,5% et les prix médians de +5,5% à 208.300$.

Enfin, l'indice 'Philly Fed' a tout simplement doublé ce mois-ci pour s'établir à 40,8 points, contre 20,7 points en octobre et un repli autour de 18,3 points prévu par le marché.

Difficile en mettant côte à côte le 'flash Markit' et le 'Philly Fed' de se faire une idée claire de la robustesse de la croissance outre-Atlantique.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI