Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Des gains vigoureux après l'immobilier américain

Marché : Des gains vigoureux après l'immobilier américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés européens affichent des gains vigoureux à moins d'une heure de la clôture, encouragés par une construction résidentielle américaine rassurante et par l'espoir d'un apaisement des tensions géopolitiques.

Bruxelles grimpe de 1,4%, devant Paris, Zurich et Lisbonne (+1,2%), Francfort (+1%), Londres, Milan, Madrid et Amsterdam (+0,9%). A New York, le Dow Jones monte de 0,6% et le Nasdaq, de près de 1%.

Selon le Département du Commerce, les mises en chantier de logement ont baissé de 0,2% aux Etats-Unis au mois de février, pour s'établir à 907.000 en rythme annualisé, un niveau à peu près en ligne avec les 910.000 attendus en moyenne par les économistes.

Surtout, les permis de construire - censés préfigurer l'activité du secteur dans les mois à venir - se sont accrus de 7,7% à 1.018.000 en rythme annualisé le mois dernier, dépassant donc largement le consensus qui s'établissait vers 960.000.

Toujours aux Etats-Unis, les prix à la consommation ont augmenté de 0,1% en février, en données totales comme hors alimentation et énergie : cette évolution s'avère conforme aux attentes du marché.

De ce côté de l'Atlantique, les analystes et des investisseurs allemands se montrent moins optimistes que prévu, d'après l'indice ZEW qui rétrocède 9,1 points à 46,6 en mars, alors que les économistes n'attendaient qu'un recul aux environs de 52.

'La crise de Crimée pèse sur les attentes économiques des experts pour l'Allemagne, et le niveau de l'indice suggère que des risques sur la croissance existent', explique Clemens Fuest, le président du ZEW.

Néanmoins, si le dossier ukrainien reste loin d'être clos, les opérateurs semblent se satisfaire du discours de Vladimir Poutine : le président russe a certes signé l'annexion de la presqu'île, mais il semble écarter toute autre ambition territoriale en Ukraine.

Sur le plan des valeurs, Scania dévisse de 2,1% à 191 couronnes suédoises sur l'OMX, après un point d'activité et le rejet, par son comité indépendant, de l'offre de rachat intégral du constructeur de camions suédois par Volkswagen.

Adecco avance de 1,1% à 74,3 francs suisses à Zurich, soutenu par un relèvement de recommandation chez Bryan Garnier de 'vente' à 'neutre', ainsi que par celui de la perspective sur la note de crédit de Moody's, de 'stable' à 'positive'.

GDF Suez prend 2,8% à 19,7 euros et figure dans le haut du classement à Paris et à Bruxelles, grâce à un relèvement de recommandation de la part d'Exane BNP Paribas, de 'sous-performance' à 'surperformance'.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...