Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Marché : Demeure en consolidation en fin d'après-midi

Marché : Demeure en consolidation en fin d'après-midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes demeurent en consolidation en cette fin de séance, les investisseurs préférant toujours prendre leurs bénéfices après les gains consécutifs à la réunion de la Banque centrale européenne jeudi.

Lisbonne recule de 1,8%, Madrid de 1,5% et Milan de 1,1%, tandis que Paris perd 0,8%, Londres 0,4%, Francfort et Amsterdam 0,3%, que Bruxelles stagne et que Zurich gagne 0,2%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq cèdent 0,1%.

'L'interprétation favorable des commentaires de Mario Draghi a certes soutenu la tendance la veille, mais l'incapacité du Dow Jones à ce maintenir au-dessus des 16.600 points donne un signal inquiétant à court terme pour les investisseurs', note un analyste marchés d'IG.

Aussi, les opérateurs préfèrent maintenant prendre leurs bénéfices, même si l'annonce d'une hausse de 1,1% des stocks et de 1,4% des ventes des grossistes américains en mars semble aider certains indices à nuancer leurs reculs.

Toujours au chapitre des données économiques, l'Allemagne a enregistré un excédent commercial en retrait séquentiel à 14,8 milliards d'euros en mars, son plus bas niveau depuis octobre 2012, contre 15,8 milliards en février.

S'il s'attend à ce que les exportations gagnent de la vigueur, Natixis estime que le 'commerce extérieur ne devrait pas constituer le moteur clé de la croissance allemande au cours de l'année, compte tenu des importations liées au dynamisme de l'économie intérieure'.

Au Royaume Uni, la production industrielle a diminué de 0,1% en mars (+0,5% pour la seule production manufacturière) tandis que le déficit commercial s'est réduit à 1,3 milliard de livres, contre 1,7 milliard au mois précédent.

A Londres, l'action IAG (International Airlines Group) recule de 4,7% à 385 pence, en dépit d'une forte réduction de ses pertes au premier trimestre, grâce aux restructurations d'Iberia et au dynamisme de British Airways.

Sur le CAC40 parisien, Alcatel-Lucent cède 1,6% à 2,9 euros malgré son retour aux bénéfices au premier trimestre, tandis que Publicis (-1,1% à 60 euros) ne profite pas de l'annulation du projet de fusion entre égaux avec Omnicom.

ArcelorMittal lâche 2,5% à 11,6 euros à Paris et à Amsterdam : le sidérurgiste se montre moins optimiste quant à la reprise globale de la consommation apparente d'acier en 2014, en raison essentiellement de l'ex-URSS et des pays émergents.

Enfin, Telefonica perd 3,5% à 11,6 euros à Madrid, l'opérateur télécoms ayant vu son résultat net trimestriel reculer de 23% malgré une croissance vigoureuse de ses revenus en Amérique latine, zone qui représente la moitié de son activité.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...